Indécrottable Monde

J-Ph Katz

mardi 8 septembre 2009, par Desinfos

Après un dessin indigne de Plantu dans l’édition du dimanche 6 septembre où les israéliens étaient des rapaces écrasant le pauvre palestinien sous une maison neuve de « colon », le quotidien en remet une couche aujourd’hui mardi 8/09.


Il est lassant de constater que le plus sérieux des journaux français ne fait JAMAIS d’éditorial critique envers les groupes palestiniens, mais TOUJOURS contre le gouvernement israélien en place. Une fois n’est pas coutume je commencerais par la fin du texte, subtile et fielleuse à la fois :
« Ils peuvent tenter de se convaincre que M. Nétanyahou (…) pourra briser, sous la contrainte, les idoles de la droite nationaliste israélienne. »

Briser les idoles, voilà une formule bien choisie pour une religion qui les abhorrent, et dont les groupes d’extrême droite seraient les plus emblématiques. Bravo à la rédaction du monde qui, demain, crucifiera les espoirs des chrétiens de Cisjordanie, ou incitera à nettoyer les porcheries d’un régime despotique arabe… Ce tour de passe-passe langagier est indigne d’un tel journal.

Sur le fond, le Monde poursuit sa vision hémiplégique, par exemple en nous informant sur la politique de l’administration Obama qui « comptait tout d’abord stopper le mécanisme infernal qui fait que le nombre d’Israéliens installés en Cisjordanie augmente chaque année. »
On notera le mot « infernal » (décidément les références au sacré abondent), et on s’étonnera que jamais un quotidien français ne fera, offusqué, de décompte de la population arabe qui augmente par simple poussée démographique, en Israël comme dans les territoires.

Plus loin l’éditorial déplore que Ehud Barak, « par ailleurs chef d’un Parti travailliste pourtant censé incarner la quête de la paix », signe l’autorisation de construction de 455 logements (une véritable mégapole !) et que Nétanyahou veuille « judaïser » la partie orientale de Jérusalem.
Deux remarques :

A la vérité, ces constructions actuelles s’ajoutent à celle qui abritent 300.000 Israéliens dans les territoires. Une goutte d’eau dans de véritables cités qu’il serait absurde d’imaginer cédées aux palestiniens. Qui peut croire que l’état Israélien évacuera un jour 300.000 personnes de leurs maisons pour les remettre solennellement au pouvoir palestinien ? Pourquoi oublie-t-on que les négociateurs palestiniens et israéliens ont convenu autrefois d’échanges de territoires, 1km2 contre 1km2 ? Et que dans cette optique, 455 logements de plus ou de moins ne changent strictement rien.

Le plus triste dans cette longue liste d’éditoriaux partiaux, c’est l’inefficacité de la méthode. Certes, Israël est montré du doigt, boycotté, hué en Europe, mais les plumes du journal ont-elles gain de cause ? Non, car Israël continue à mener sa politique de façon démocratique, responsable (envers son peuple), et transparente.
Cela n’interdit pas la critique, comme dirait Pascal Boniface - elle est partout ! - mais ne devrait pas autoriser un tel ostracisme, de telles références religieuses.

Car à suggérer la « judaïsation » de Jérusalem, on trouve en France la « judaïsation » de l’antisionisme. Les enfants juifs fuient les collèges publics, les juifs Français vont s’installer en Israël de façon plus importante, les intellectuels juifs sont devenus progressivement plus juifs qu’intellectuels, etc. L’éditorial du Monde du 8 septembre participe à ce processus affligeant.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil