L’ambassadeur aux Etats-Unis : « Israël est loin d’envisager une attaque en Iran »

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

lundi 17 août 2009, par Desinfos

/ Tzah Yoked – Maariv
« Le gouvernement israélien est loin d’envisager une éventuelle attaque en Iran », a déclaré hier le nouvel ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michaël Oren, dans une interview diffusée par la chaîne CNN. Tentant d’apaiser les désaccords avec le gouvernement américain sur le dossier iranien, Oren a souligné : « Le gouvernement israélien soutient l’approche du président Obama ».


En réponse à une question portant sur les propos tenus récemment par John Bolton, ancien ambassadeur des Etats-Unis, qui affirme qu’Israël compte attaquer l’Iran au cours de l’année qui vient, Michaël Oren a répondu : « Je ne crois pas que ce soit vrai ». « Le gouvernement israélien est loin d’envisager cette possibilité », a-t-il indiqué par la suite.

Interrogé sur les informations publiées récemment et faisant état de désaccords entre les gouvernement israélien et américain sur la façon de traiter le programme nucléaire iranien, M. Oren a souligné que, contrairement à ce qui a été dit, le gouvernement israélien soutient l’approche diplomatique que cherche à promouvoir le président Barack Obama depuis sa prise de fonctions, en début d’année. « Le gouvernement israélien soutient l’approche du président Obama vis-à-vis de l’Iran selon laquelle il faut essayer tout d’abord le canal diplomatique », a expliqué l’ambassadeur.

Mais le journaliste Fareed Zakaria a insisté : « Tout le monde sait bien que le gouvernement israélien n’est pas satisfait de l’approche diplomatique américaine », a-t-il contredit Michaël Oren. Celui-ci a répliqué que c’était vrai par le passé, mais que les choses ont changé depuis la visite du Premier ministre Binyamin Netanyahu à Washington en mai dernier. Selon Oren, au cours de cette visite il a été signifié au Premier ministre Netanyahu qu’un réexamen de l’approche diplomatique américaine se ferait dans les tous prochains mois.

« Nous estimons que la date-butoir a été avancée de la fin de l’année à septembre », a surpris Michaël Oren avant d’ajouter : « A vrai dire, nous avons une date précise à laquelle cela doit se faire ». D’ici là, a-t-il souligné, en Israël on est satisfait du fait que « face aux événements récents en Iran, le gouvernement américain s’est montré plus enclin à envisager l’imposition d’une série de sanctions contre le régime iranien dès maintenant ».


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil