Tenues imposées, menaces, interdits, le Hamas accentue les pressions sociales sur Gaza

lundi 3 août 2009, par Desinfos

Sur les plages de Gaza, les femmes ont désormais intérêt à ne pas rire trop fort, sous peine d’une réprimande de la police du Hamas. Asma’Al-Ghoul, une journaliste palestinienne âgée de 27 ans, connue pour ses écrits prolaïcité et son dédain farouche du hijab, le voile islamique, peut en témoigner. A la fin juin, alors qu’elle sortait d’une baignade avec des amis, vêtue d’un jean et d’un tee-shirt comme le veut la norme à Gaza, des hommes en uniforme noir l’ont accostée, lui reprochant de s’esclaffer en public


Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur lemonde.fr


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil