Les États-Unis pourraient sanctionner Israël d’un milliard de dollars

Le Point

lundi 20 juillet 2009, par Desinfos

Les États-Unis pourraient réduire d’un milliard de dollars les garanties bancaires accordées par le Trésor américain à des emprunts d’Israël pour compenser les investissements dans les colonies, a indiqué lundi un quotidien économique israélien.


Voir en ligne : lepoint.fr

Selon Calcalist , en 2003, le Congrès avait accordé des garanties bancaires américaines d’un montant de 9 milliards de dollars pouvant être utilisées par Israël pour lever des emprunts dans des conditions avantageuses sur les marchés financiers américains. Sur ce total, il reste une tranche de 2,8 milliards de dollars qui doivent être utilisés avant 2011, poursuit ce journal qui appartient au groupe Yédiot Aharonot.

Mais l’administration américaine pourrait retrancher un milliard de dollars correspondant aux investissements publics israéliens effectués au-delà de la « ligne verte », qui marquait les frontières israéliennes avant la conquête en 1967 de la Cisjordanie, de la bande de Gaza, du plateau du Golan et de Jérusalem-est. Jusqu’à présent, Israël a utilisé 4,1 milliards de dollars pour lancer des emprunts tandis que le gouvernement américain a déjà retranché 290 millions de dollars en novembre 2003 et 740 millions de dollars en mars 2007 au titre des investissements au delà de la ligne verte.

« Nous n’acceptons pas que des Juifs ne puissent pas vivre et construire à Jérusalem-est »

La radio militaire avait récemment rapporté que le budget 2009 prévoyait 250 millions de dollars de crédits pour les colonies de Cisjordanie malgré les pressions du président américain Barack Obama en faveur d’un gel de la colonisation. Ces crédits, dispersés sous différents postes, sont notamment destinés à des investissements dans la construction de logements et le développement d’infrastructures, avait ajouté la radio. La radio militaire a également indiqué lundi que le gouvernement avait donné son feu vert à un investissement de 30 millions de shekels (7,5 millions de dollars) de l’Agence juive, un organisme para-gouvernemental, dans des projets de construction situés notamment en Cisjordanie.

Dimanche, le projet de construction de 20 logements juifs à Jérusalem-est avait provoqué une nouvelle passe d’armes entre Israël et les Etats-Unis sur la colonisation dans les territoires occupés. Selon un responsable gouvernemental israélien, l’ambassadeur d’Israël à Washington, Michael Oren avait été convoqué au département d’État pour s’expliquer sur ce projet. « Nous n’acceptons pas que des Juifs n’aient pas le droit de vivre et construire où que ce soit à Jérusalem-est », annexé depuis 1981, a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire du cabinet. « De telles restrictions sont inadmissibles. »


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil