La promesse de Pessah de Sharon : l’année prochaine hors de la Bande de Gaza

Ben Kaspit - Maariv

mardi 6 avril 2004

« J’espère que pour Pessah prochain je serai au milieu du processus de désengagement, » a dit le Premier Ministre à Maariv dans l’interview à l’occasion des fêtes. « Étonné » de la recommandation de l’accuser ; il pourrait poser sa candidature pour nouveau mandat


« Arafat n’a aucune police d’assurance-vie ; le ministre de la Défense Nationale et le chef d’état-major ont été très clairs sur cela et je n’ai aucune intention de les contredire, » a dit le Premier Ministre Ariel Sharon à Maariv dans l’interview marquant la fête de Pessah. « Aujourd’hui, chacun sait déjà qu’Arafat est l’obstacle à tout progrès. Tant qu’il est là, il perturbe ces questions, [le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne] Abu Ala ne peut pas déplacer un simple policier palestinien d’un côté de la rue à l’autre », ajoute Sharon. « Il n’y aura pas la diminution d’un instant dans le combat contre le terrorisme, que nous restions dans la Bande de Gaza ou pas, » a-t-il promis.

Mais Sharon compte sur son plan de sortir les soldats israéliens et les habitants des implantations de la Bande de Gaza : « j’espère que pour Pessah prochain nous serons déjà au milieu du désengagement, parce que le désengagement est bon pour Israël. Nous devons sortir de la Bande de Gaza, pour ne plus être responsables de ce qui y arrive. Je suggère que vous me preniez au sérieux. J’ai le pouvoir de faire cela... Personne ne m’a influencé, personne ne m’a convaincu. C’est ma décision et j’ai l’intention de m’y tenir » .

Quant aux détails pratiques du plan, il a clarifié ce qu’il appelle le retrait de Tsahal de la Bande de Gaza entière à l’exception du couloir Philadelphi le long de la frontière avec l’Égypte. En plus des implantations israéliennes dans la Bande, Sharon a aussi l’intention d’évacuer quatre implantations isolées en Samarie du nord : Sa-Nur, Homesh, Ganim et Kadim.

En parlant de l’enquête judiciaire contre lui, Sharon a insisté : « mes mains sont propres, je suis complètement innocent. J’attends calmement la décision du Procureur Général ». Il a dit qu’il avait été étonné de la recommandation du procureur de l’état d’engager des poursuites contre lui, aussi bien que le fait que cela avait été divulgué. « J’en ai entendu parlé à la télévision. C’est de la persécution. Je fonctionne normalement et commence ma journée de travail à 5:30 le matin. Je suis certain que je ne serai pas accusé ».

« Je serais heureux de revenir aux champs et de conduire un tracteur, » a dit Sharon, « mais si nécessaire, je poserai sa candidature à un autre mandat de fonction. » Le Premier ministre a confirmé que des contacts avec le parti Travailliste pour établir un gouvernement d’unité national sont en cours (ce qui, depuis que l’interview a été accordée, a été démenti par le dirigeant Travailliste Shimon Peres).

[Le texte intégral de l’interview de Sharon en anglais est dans la section « Op Eds » du Maariv International éléctronique->http://www.maarivintl.com/index


La revue des infos

Mots-clés

Accueil