Mahmoud Ahmadinejad rťcidive en stigmatisant IsraŽl

L’Express l Reuters

jeudi 23 avril 2009, par Desinfos

Deux jours aprŤs son rťquisitoire anti-israťlien ŗ la tribune de l’Onu, le prťsident iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusť mercredi l’Etat hťbreu d’avoir commis des « actes de cruautť » et de « nettoyage ethnique » aux dťpens des Palestiniens. Lire la suite l’article Les « criminels israťliens », a-t-il dťclarť ŗ Tťhťran devant des juristes arabo-musulmans rťunis dans le cadre d’une confťrence sur « le gťnocide et les crimes de guerre » dans la bande de Gaza, « (...) doivent rendre compte (devant la justice) de toutes leurs brutalitťs ».


Le chef de l’Etat a indiqu√© que T√©h√©ran avait demand√© √† Interpol d’√©mettre des mandats d’arr√™t √† l’encontre de 25 « criminels de guerre sionistes ».

« La R√©publique islamique d’Iran (...) attend de cette organisation qu’elle remplisse ses obligations l√©gales », a-t-il soulign√©. Les autorit√©s iraniennes avaient d√©j√† entrepris de telles d√©marches aupr√®s d’Interpol.

Il a √©voqu√© « le bouclage (de la bande de Gaza) et les meurtres √† grande √©chelle de Palestiniens ainsi que le nettoyage ethnique pratiqu√© dans d’autres territoires occup√©s, tout comme d’autres crimes commis par le r√©gime sioniste ».

Les propos tenus lundi √† l’ouverture de la conf√©rence de l’Onu sur le racisme √† Gen√®ve par Mahmoud Ahmadinejad, qui avait qualifi√© l’Etat d’Isra√ęl de « r√©gime raciste le plus cruel et le plus r√©pressif », ont entra√ģn√© le d√©part des d√©l√©gu√©s europ√©ens dont les pays avaient choisi de ne pas boycotter l’√©v√©nement.

Ils lui ont valu en revanche les applaudissements des représentants du monde arabo-musulman.

R√ČPONSE √Ä OBAMA

Mercredi, Ahmadinejad a estim√© que la conf√©rence de Gen√®ve, dite « Durban II », avait √©t√© un √©chec pour Isra√ęl et a accus√© les Isra√©liens de chercher √† donner une nouvelle interpr√©tation du racisme.

« Mais pour la premi√®re fois dans un forum international, la libert√© d’esprit des nations (...) a neutralis√© les plans diaboliques des sionistes et a triomph√© », a dit le dirigeant iranien, qui a r√©v√©l√© avoir refus√© d’« adoucir » ses propos lundi comme le lui avait demand√© le secr√©taire g√©n√©ral des Nations unies, Ban Ki-moon.

« Je lui ai dit : si on ne les d√©nonce pas √† une conf√©rence de l’Onu, alors o√Ļ pourrait-on √©voquer la question de Gaza (...) et du g√©nocide des Palestiniens ? »

Le pr√©sident am√©ricain Barack Obama a condamn√© les propos tenus par Ahmadinejad lundi en les jugeant « √©coeurants et insupportables ».

Le pr√©sident iranien a r√©pliqu√© mercredi en d√©clarant au sujet d’Obama dans la ville centrale de Varamin : « Pour montrer qu’il veut vraiment provoquer des changements, il pourrait assister √† cette conf√©rence (de Gen√®ve) et ne pas se contenter de rester l√†-bas pour condamner mes discours. Cela ne contribue pas √† arr√™ter le racisme. »

A Gen√®ve m√™me, le d√©l√©gu√© de T√©h√©ran a rejet√© les critiques √©mises par Ban Ki-moon contre les propos d’Ahmadinejad, que le secr√©taire g√©n√©ral de l’Onu a accus√© de d√©tourner la conf√©rence.

Le discours de lundi « ne contenait ni accusation ni incitation quelconques, comme on l’a pr√©tendu de fa√ßon irresponsable », a dit le d√©l√©gu√© iranien en jugeant « d√©plorable » qu’un haut responsable de l’Onu tel que Ban se d√©partisse de son impartialit√©.

Selon la presse mod√©r√©e de T√©h√©ran, un rival mod√©r√© de Mahmoud Ahmadinejad √† l’√©lection pr√©sidentielle de juin en Iran, Mirahossein Moussavi, s’est √©lev√© contre la participation du chef de l’Etat sortant √† « Durban II ».

Moussavi est partisan d’une ligne plus conciliante en mati√®re de politique √©trang√®re, y compris envers les Occidentaux, contrairement √† Mahmoud Ahmadinejad.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil