Mauvais compte ?

Karin Laub |†Jerusalem Post ťdition Francaise

lundi 23 mars 2009, par Desinfos

Le compte final de Palestiniens tuťs ŗ Gaza pendant l’opťration « Plomb durci » serait de 1 417 personnes, dont 926 civils. Ce sont les donnťes du Centre palestinien pour les Droits de l’homme (CPDH) dans une liste publiťe ce week-end sur son site Internet. Cette derniŤre dťtaille les noms, les ‚ges et des informations sur la circonstance du dťcŤs de la victime. IsraŽl conteste ces statistiques, allťguant que la majoritť des morts ťtait constituťe de combattants du Hamas et de cibles lťgitimes.


Le CPDH accuse l’Etat h√©breu « d’un usage excessif et al√©atoire de la force durant toute la p√©riode d’agression, violant le principe de distinction (entre combattants et civils). ». Il indique que de lourdes pertes au sein de la population √©taient in√©vitables dans la ville de Gaza, une aire dens√©ment peupl√©e.

A quoi Isra√ęl r√©torque : les hommes arm√©s du Hamas op√®rent intentionnellement dans des zones r√©sidentielles et utilisent les civils comme boucliers humains.

Selon le porte-parole du gouvernement isra√©lien Mark Regev, « Isra√ęl, pendant sa campagne militaire, a fait tous les efforts possible pour ne cibler que des combattants ennemis. »

Selon le Centre palestinien, la liste publi√©e se base sur des recherches approfondies. Elle donne des informations pr√©cises : sur le total des victimes civiles que le CPDH a d√©compt√©es se trouvent 313 mineurs et 116 femmes. Concernant les hommes arm√©s, le centre des Droits de l’homme recense 236 combattants et 255 membres des forces de s√©curit√© du Hamas. Parmi ces derniers, la grande majorit√© (240) a disparu d√®s le premier jour de l’offensive isra√©lienne. En effet le 27 d√©cembre 2008, les avions de Tsahal ont bombard√© massivement les immeubles appartenant au Hamas.

Toujours selon le CPDH, pendant le conflit, des membres de l’organisation terroriste ont √©t√© d√©ploy√©s dans sept h√īpitaux de Gaza, pour enregistrer les noms et autres informations sur les corps qui √©taient apport√©s, a affirm√© Jabr Wishah, directeur-adjoint du Hamas.

Cependant, certaines personnes ont √©t√© class√©es dans la cat√©gorie des civils, alors que des t√©moignages les rapportent en train d’effecter une action terroriste.

C’est le cas par exemple de Hamdan Dughmush, 19 ans, habitant de la ville de Gaza. Sa famille pr√©tend que le jeune homme √©tait en train d’observer des affrontements entre des hommes arm√©s du Hamas et des soldats isra√©liens lorsqu’il a √©t√© tu√© pr√®s de chez lui.

Mais d’autres t√©moignages contredisent les d√©clarations de sa famille. En effet, Hamdan a √©t√© vu en train de poser une bombe sur le bord de la route.
Autre exemple : un combattant du Hamas tu√© dans sa r√©sidence a √©t√© enregistr√© dans la liste des pertes civiles.

Selon Ehoud Barak, ministre de la D√©fense, plus de 700 hommes du Hamas ont √©t√© tu√©s lors de « Plomb durci » et Isra√ęl a leur nom.

Mais l’Etat h√©breu n’a toujours pas d√©livr√© sa liste sur les victimes palestiniennes lors de sa derni√®re op√©ration militaire √† Gaza, et aucune date n’a encore √©t√© annonc√©e.

La mani√®re dont les militaires charg√©s du d√©compte des morts √† Gaza pourront effectuer un recensement correct demeure peu claire, √©tant donn√© qu’ils n’ont pas acc√®s √† l’enclave palestinienne.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil