Un article du quotidien saoudien Al-Sharq Al-Awsat appelle ŕ la conciliation entre Arabes et Juifs

MEMRI Middle East Media Research Institute

lundi 2 mars 2009, par Desinfos

Le quotidien londonien Al-Sharq Al-Awsat a derničrement publié un article du philosophe syrien progressiste Hashem Saleh, résidant ŕ Paris, intitulé « Vers la conciliation entre Arabes et Juifs ». Saleh écrit que le temps est venu pour les Arabes de faire la paix avec Israël et de s´intéresser au développement de leurs propres pays, estimant que le problčme palestinien se rčglera de lui-męme par des voies démographiques naturelles, le taux de natalité des Palestiniens étant plus élevé que celui des Israéliens. Extraits :


« Je veux que la Guerre de Gaza soit la dernière guerre »

« Ce titre surprenant sera cause de tumulte. Les gens diront : »Le sang [versĂ©] Ă  Gaza n´a mĂŞme pas eu le temps de sĂ©cher qu´il appelle Ă  la dĂ©faite et Ă  la conciliation avec l´ennemi !" Toutefois, après avoir rĂ©flĂ©chi Ă  la situation et longtemps tergiversĂ©, je suis dĂ©cidĂ© Ă  dĂ©fendre mon opinion.

Je dois dire que je suis moi-même surpris de mes conclusions. Je ne m´attendais pas à arriver à une telle conclusion après m´être penché, pendant des années, sur tous les aspects du dilemme. J´ai passé des heures enfermé à lire ce qui a été écrit sur ce conflit infernal, avant d´en arriver à ma position [actuelle].

Vu la situation, je suis convaincu qu´il serait absurde et inutile de poursuivre ce conflit, en ce qu´il entrave notre restauration et notre liberté. Il est devenu un poids inutile. Il est une perte totale de temps, d´argent et de vies humaines.

Je veux que la Guerre de Gaza soit la dernière guerre. DĂ©marrons une ère nouvelle dans la rĂ©gion, en utilisant toute l´énergie gaspillĂ©e et les occasions manquĂ©es Ă  la construction et au dĂ©veloppement plutĂ´t qu´à la destruction et la dĂ©solation. Investissons dans la construction d´écoles, d´universitĂ©s, d´hĂ´pitaux et de terrains de jeux.«  »LibĂ©rons d´abord la pensĂ©e arabe et la libĂ©ration de la Palestine suivra naturellement.«  »Afin que l´entreprise arabe se mette rĂ©ellement en marche, nous devons cesser de la reporter indĂ©finiment sous prĂ©texte de libĂ©rer la Palestine. LibĂ©rons d´abord la pensĂ©e arabe et la libĂ©ration de la Palestine suivra naturellement.

Je dois dire que la lecture du dernier ouvrage du penseur palestinien Sari Nusseibeh, dernièrement publiĂ© en anglais et en français sous le titre Il Ă©tait un pays - une vie en Palestine (2), a jouĂ© pour moi le rĂ´le de rĂ©vĂ©lateur final, C´est le livre qui m´a poussĂ© Ă  adopter ma position actuelle, position qui va inĂ©vitablement m´attirer des ennuis et des querelles avec les dĂ©magogues arabes qui remplissent les Ă©missions tĂ©lĂ©visĂ©es et les journaux de leurs cris et aboiements (…)«  »Nous pouvons gagner la bataille sans tirer un seul coup de feu grâce Ă  (…) notre taux de natalitĂ©«  »Nous suivons un chemin complètement diffĂ©rent en poursuivant le bras de fer avec les Juifs, brisant nos propres crânes avec les leurs sans atteindre le moindre objectif. [Les Juifs] ont une histoire Ă  part, longue et gorgĂ©e de souffrances. Essayons une autre façon de gĂ©rer ce conflit, au lieu de persĂ©vĂ©rer dans cette mĂŞme voie usĂ©e et pitoyable.

Je suis certain que nous pouvons gagner la bataille sans tirer un seul coup de feu. Cela grâce Ă  une tactique diffĂ©rente : notre taux de natalitĂ© et notre dĂ©mographie. Les Palestiniens Ă©craseront les IsraĂ©liens et les influenceront.

Assez de guerres et d´affrontements inutiles ! Nous avons subi assez de guerres et en sommes las. Les IsraĂ©liens qui cherchent Ă  nous intimider avec leurs avions, leurs missiles et leur technologie militaire de pointe, ont en rĂ©alitĂ© peur de nous. Toute leur existence a Ă©tĂ© Ă©rigĂ©e sur des ghettos, la persĂ©cution, des massacres sans fin. C´est lĂ  une approche psychologique du conflit israĂ©lo-arabe.

La victoire contre IsraĂ«l aura assurĂ©ment lieu, et je soutiens qu´elle surviendra naturellement. De quelle manière ? D´abord, par la victoire sur nous-mĂŞmes, par la rĂ©alisation de l´entreprise culturelle arabe et l´acquisition de connaissances et d´un [savoir-faire] technologique.

Regardez la Chine et ce qu´elle a accompli. Ne pensez-vous pas que les Chinois aimeraient se venger de l´Occident, qui humilie la Chine depuis l´époque des guerres de l´opium anglo-chinoises du XIXème siècle ? Bien que les Britanniques aient autrefois humiliĂ© les Chinois chez eux, les Chinois d´aujourd´hui ne sacrifient pas leurs vies pour les provoquer ; ils attendent de mener Ă  bien leur entreprise Ă©conomique, technologique et culturelle pour s´opposer Ă  l´AmĂ©rique et se venger du Japon. Ils n´agissent pas sans avoir prĂ©parĂ© le terrain, car c´est une nĂ©cessitĂ©.

Telle est la manière logique de procĂ©der. Mais c´est un raisonnement politique que les fondamentalistes et la mentalitĂ© mystique ne sont malheureusement pas en mesure de comprendre. Cette mentalitĂ© a causĂ© notre destruction deux fois en deux ans : une fois face au Hezbollah et l´autre fois face au Hamas.«  »L´avenir appartient aux gens bien intentionnĂ©s et aux esprits Ă©clairĂ©s des deux cĂ´tĂ©s – palestiniens et israĂ©liens, arabes et juifs«  »A quoi bon toutes ces guerres qui n´apportent aucun changement ? Malheureusement, elles provoquent de gros dĂ©gâts. Elles dĂ©truisent nos infrastructures, nous propulsent des dizaines d´annĂ©es en arrière et plongent nos familles, femmes et enfants dans la douleur et la souffrance, nous ramenant Ă  la case dĂ©part, si dĂ©part il y a…

L´avenir n´appartient ni au Hamas, ni à Zawahiri et Ben Laden, ni encore à l´extrême droite israélienne, qui a perdu la tête. Il appartient aux gens bien intentionnés et aux esprits éclairés des deux côtés – palestiniens et israéliens, arabes et juifs. Ces derniers sont nombreux, bien qu´ils soient combattus et gardent en conséquence le silence."


(1) Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 20 février 2009

(2) Sari Nusseibeh et Anthony David, Il était un pays - une vie en Palestine, JC Lattès, 2008


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil