La chanteuse israélienne Noa victime de boycott

Merci ŕ Bernadette Capdevielle qui nous a signalé cette info

jeudi 26 février 2009, par Desinfos

L’Espagne encore... Cette fois c’est dans la province basque qu’un appel au bocott est lancé. La dénonciation du terrorisme, sujet d’une lettre ouverte adressée aux habitants de Gaza par la chanteuse, n’est pas du goűt d’une organisation séparatiste. Affinités et sympathies s’affichent. Une constante : l’antisémitisme qui balaie l’Europe.


Voir en ligne : Écouter Noa sur son site

L’association basque Askapena appelle au boycott des concerts de la chanteuse israĂ©lienne Noa prĂ©vus aujourd’hui et demain Ă  San Sebastien, en raison des « propos scandaleux » tenus par celle-ci dans une lettre Ă  la population de Gaza, le 8 janvier dernier.

Dans cette lettre ouverte aux habitants de Gaza, publiĂ©e sur le site internet du quotidien israĂ©lien Yediot A’haronot, la chanteuse israĂ©lienne dĂ©clarait notamment :

« C’est avec le cĹ“ur lourd que je vous Ă©cris aujourd’hui. Gaza brĂ»le. La frontière avec IsraĂ«l est sous le feu. Des enfants de chaque cĂ´tĂ© de la barrière sont terrifiĂ©s, traumatisĂ©s pour la vie, meurtris dans leur chair et dans leur âme. Le sang coule.

Et aujourd’hui, aujourd’hui je le dis, nous avons une ennemi commun, un horrible ennemi en commun, et nous devons tous travailler ensemble pour l’Ă©radiquer. Cet ennemi est le fanatisme, mes amis. Cet ennemi est l’extrĂ©misme dans toutes ses rĂ©incarnations et ses manifestations les plus abjectes.

Cet ennemi, ce sont tous les hommes qui mettent « Dieu » au dessus de la vie, qui prĂ©tendent que « Dieu » est leur Ă©pĂ©e et leur bouclier, qui disent que « Dieu » est de LEUR cĂ´tĂ©. Juifs, Musulmans, ChrĂ©tiens, tous partagent ce trait noir. Tous sont tombĂ©s dans ce fanatisme destructeur et horrible Ă  un moment donnĂ© de leur histoire, et les rĂ©sultats ont Ă©tĂ© dĂ©vastateurs.

Maintenant je vois l’immonde figure du fanatisme, je la vois grande et affreuse, je vois ses yeux noirs et son sourire glaçant, je vois du sang sur ses mains et je connais l’un de ses nombreux noms : le Hamas.

Vous le savez aussi, mes frères. Vous connaissez cet horrible monstre. Vous savez qu’il viole vos femmes et lave le cerveau de vos enfants. Vous savez qu’il Ă©duque Ă  la haine et Ă  la mort.

Vous savez qu’il est chauvin et violent, cupide et Ă©goĂŻste, qu’il se nourrit de votre sang et hurle le nom d’Allah en vain, il se cache comme un voleur, se sert des innocents comme des boucliers humains, se sert de vos mosquĂ©es comme des entrepĂ´ts d’armes, il ment et triche, se sert de vous, vous torture, vous retient en otage.

Je vous vois parfois, dehors dans les rues, manifestant aux cĂ´tĂ©s des monstres, criant « mort aux Juifs, mort Ă  IsraĂ«l » ! Mais je ne vous crois pas ! Je sais de quel cĂ´tĂ© penche votre cĹ“ur !

Mais maintenant, aujourd’hui, je sais qu’au fond de vos cĹ“urs VOUS DESIREZ la disparition de cette bĂŞte appelĂ©e Hamas, qui vous a terrorisĂ© et vous a assassinĂ©, qui a transformĂ© Gaza en un monceau d’ordures de pauvretĂ©, de maladie, et de misère. Qui, au nom d’« Allah », vous a sacrifiĂ© sur l’autel sanglant de la vanitĂ© et de l’aviditĂ©.

Je ne peux que souhaiter pour vous qu’IsraĂ«l fasse le travail dont nous avons tous besoin qu’il soit fait, et finalement vous dĂ©barrasse de ce cancer, ce virus, ce montre appelĂ© le fanatisme, aujourd’hui, ayant pour nom le Hamas.

Et que ces tueurs trouveront le peu de compassion qui pourrait encore se trouver dans leurs cĹ“urs et ARRETENT de vous utiliser, vous et vos enfants, comme des boucliers humains pour leur lâchetĂ© et leurs crimes. »

Noa, de son vrai nom Achinoam Nini, est mondialement connue pour son engagement en faveur de la paix. Avec le musicien israélien Gil Dor, avec qui elle a longuement travaillé, elle a fréquemment collaboré avec des artistes arabes et palestiniens, notamment Khaled, d’Algérie, Nabil Salameh, du Liban, Handallah, de Naplouse, Rim Banna, de Nazareth, Amal Murkus, de Kfar Yasif et Mira Awad, de Kfar Raameh.

Le 4 novembre 1995, Noa donnait un concert devant 50 000 personnes lors du rassemblement historique en faveur de la paix à Tel-Aviv, quelques minutes à peine avant l’assassinat du Premier Ministre Yitshak Rabin. [...]

En février 1999, Noa a reçu le Crystal Award lors du Forum Economique mondial de Davos, au cours duquel elle s’était produite avec des artistes palestiniens et avait participé à de nombreuses discussions concernant la paix au Moyen Orient et le rôle de l’art et des artistes dans le processus devant y mener. [...]

En mai 2002, Noa a pris part Ă  un concert au CollisĂ©e de Rome sous la bannière « Time for Life - A Tribute for Peace », aux cotĂ©s d’artistes tels que Ray Charles, Mercedes Sousa, Khaled, Nicola Piovani, et de nombreux autres venant d’Afghanistan, de Sarajevo, de Belgrade, d’Afrique et d’Irlande. [...] 

Le 2 juillet 2005, Noa s’est produite lors du « Live 8 », concert organisĂ© par Bono et Sir Bob Geldof et qui visait Ă  demander l’annulation de la dette des pays du Tiers Monde. [...]

Le 7 août de la même année, Noa a reçu le prestigieux pris Gemona Seminar, récompensant son excellence artistique et son engagement pour la paix et la compréhension mutuelle.

Enfin, en mai prochain Ă  Moscou, Noa reprĂ©sentera IsraĂ«l au concours de l’Eurovision, aux cĂ´tĂ©s de la chanteuses arabe israĂ©lienne Mira Awad.

 ----------

Sources : Askapena - samedi 14 fĂ©vrier 2009, oumma.com - mardi 17 fĂ©vrier 2009, ISM France - samedi 21 fĂ©vrier 2009, Site internet de Noa (traduction CICAD), Site internet de l’Eurovision


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil