Un œil sur le Nord

Yaakov Katz - Jerusalem Post édition Francaise

mercredi 4 février 2009, par Desinfos

Israël craint que la Syrie transfère des missiles antiaériens au Hezbollah libanais pendant que Tsahal se préoccupe de l’escalade des violences dans la bande de Gaza, d’après des officiels de la défense. Mardi, le ministre de la défense Ehoud Barak a effectué une tournée d’inspection à la frontière nord qui se trouve en alerte, la date anniversaire de l’assassinat du chef terroriste Imad Moughniyeh se rapprochant, faisant craindre une attaque du Hezbollah.


« Il est difficile de savoir à l’avance d’où viendra la réponse [du Hezbollah] », a expliqué Barak. « Nous gardons aussi un œil ouvert sur la contrebande d’armes entre la Syrie et le Hezbollah et nous constatons un certain nombre de systèmes faisant pencher la balance du pouvoir que nous ne pouvons pas laisser passer. »

Israël craint en particulier que la Syrie ne transfère des systèmes antiaériens au groupe terroriste.

Le Hezbollah détiendrait déjà des lance-missiles d’épaule et d’autres systèmes qui diminueraient considérablement la liberté de mouvement de l’aviation israélienne au-dessus du Liban.

Si ce type d’armes passe entre les mains du Hezbollah, Israël devra « envisager une réponse », a affirmé Barak.

Par ailleurs, le bureau du contre-terrorisme a mis en garde cette semaine les Israéliens qu’ils pourraient être la cible d’attaques du Hezbollah à l’étranger, un an après l’assassinat de Moughniyeh le 12 février dernier. Le Hezbollah tient le Mossad responsable de l’attentat à la voiture piégée où le chef terroriste a perdu la vie.

Barak a prévenu que si une attaque avait lieu, Israël en tiendrait le gouvernement libanais responsable.

« Le Hezbollah n’est pas simplement une organisation terroriste itinérante. Il siège également au cabinet ministériel à Beyrouth », a-t-il expliqué en ajoutant : « Par conséquent, le gouvernement libanais porte une entière responsabilité et toute tentative d’attaque entraînera une réponse d’Israël. »


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil