Task Force 151 à la rescousse d’Israël

par Yael Ancri | Arouts 7

dimanche 25 janvier 2009, par Desinfos

D’après le journal britannique Times de ce dimanche, une force opérationnelle de la Marine américaine déployée dans le Golfe d’Aden a reçu l’ordre d’opérer contre les navires iraniens suspects qui cherchent à livrer des armes à la bande de Gaza. D’après les sources diplomatiques citées par le Times, la force multinationale de lutte contre les pirates somaliens qui sévissent dans le Golfe d’Aden et l’océan Indien, baptisée CTF 151 (Combined Task Force 151), et qui agit sous commandement américain, a maintenant un nouveau rôle : traquer les vaisseaux iraniens transportant des armes.


La semaine passée, précise le Times, les hommes de la CTF 151 ont fouillé un vaisseau portant le drapeau chypriote. Le navire a été arrêté dans un port égyptien et des armes ont effectivement été découvertes au cours de la perquisition.

Rappelons que la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni et l’ancienne secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice ont signé la semaine dernière un accord sur les moyens d’empêcher le trafic d’armes destinées au Hamas. Jeudi, le cabinet restreint de sécurité - composé du trio Livni, Olmert, Barak - a confirmé les accords signés entre Israël et l’Egypte pour essayer de mettre un terme à ce phénomène, par lequel l’Iran parvient à renforcer l’organisation terroriste palestinienne.

Vendredi, le président français Nicolas Sarkozy a annoncé l’envoi immédiat d’un porte-aéronefs dans les eaux territoriales d’Israël à proximité de la bande de Gaza. (Cf. La France envoie un navire sur les côtes de Gaza).

D’après le Times, un document a été remis la semaine dernière aux ministres par les Services israéliens de renseignements, indiquant que malgré le bombardement de l’axe de Philadelphie dans la bande de Gaza, les Gardes révolutionnaires iraniens ont un important programme visant à réarmer massivement le Hamas.

Notons, que d’après une source palestinienne de Rafiah, 20 % des galeries souterraines (soit une centaine) dont disposait l’organisation terroriste avant la guerre sont encore en état d’être utilisées. D’après le document, les Iraniens essaient de transférer les armes depuis le port iranien de Bandar Abbas, où les cargaisons sont chargées sur des navires commerciaux.

Ces dernières semaines, au moins deux destroyers iraniens ont été envoyés dans le Golfe d’Aden sous prétexte de participer à la lutte contre les pirates. Israël soupçonne ces bateaux, qui sont actuellement dans le port d’Aseb en Erythrée, d’être impliqués dans le trafic d’armes.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil