Mahmoud Abbas, premier interlocuteur d’Obama

(Source AFP)

jeudi 22 janvier 2009, par Desinfos

Le nouveau président américain a appelé ce mercredi son homologue de l’Autorité palestinienne... avant de joindre le premier ministre israélien Olmert, le président égyptien Moubarak et le roi de Jordanie Abdallah II. Barack Obama avait promis de s’engager sur le dossier du Proche-Orient dès son entrée à la Maison Blanche.


Ce mercredi, il a donc contacté le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour son premier appel à un dirigeant étranger depuis l’investiture. Le nouveau chef d’Etat a ensuite joint le premier ministre israélien Ehud Olmert, le président égyptien Hosni Moubarak et le roi de Jordanie Abdallah II.

Selon le porte-parole de Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina, surpris par « un appel aussi rapide », Obama a assuré au président palestinien qu’il entendait « œuvrer avec lui en tant que partenaire pour instaurer une paix durable dans la région ». « Le président Obama a assuré que son administration allait travailler avec le président Abbas pour bâtir les institutions palestiniennes », a-t-il également ajouté.

Selon lui, « ce message après le massacre israélien à Gaza montre que le président Obama réalise que la seule issue à cette tragédie est un règlement politique garantissant les droits du peuple palestinien ».

De son côté, la présidence du Conseil israélien a indiqué qu’Ehud Olmert avait « rendu compte de la situation à Gaza (au président américain) et déclaré qu’il espérait que les mesures prises par Israël, l’Egypte, les Etats-Unis et l’Europe pour prévenir la contrebande d’armes vers Gaza seraient couronnées de succès ». Le premier ministre a ajouté espérer « que nous serons (ainsi) en mesure de consolider le cessez-le-feu et de poursuivre à l’avenir le processus de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne ».

D’après le porte-parole d’Obama, Robert Gibbs, le président américain Barack Obama s’est engagé à œuvrer « activement » à la paix au Proche-Orient « dès le début de son mandat » lors de ses appels aux dirigeants de la région.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil