L’embarras de la diplomatie internationale face à Israël

Le Figaro

mardi 30 décembre 2008, par Desinfos

L’Union européenne ne parvient pas à jouer un rôle dans le règlement de la crise. À l’Onu, Ban Ki-moon hausse le ton. Trois jours après le début de l’offensive israélienne sur Gaza, la communauté internationale continue à demander la fin des hostilités sans exercer de pressions contraignantes. Lundi, la Maison-Blanche a de nouveau réclamé que le Hamas cesse de tirer des roquettes pour parvenir à un cessez-le-feu durable. « Les États-Unis comprennent qu’Israël doive agir pour se défendre », a indiqué un porte-parole. Dans le même temps, les concertations se multiplient.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil