Israël bombarde les installations du Hamas à Gaza

agences | Mise à jour : 11:49

samedi 27 décembre 2008, par Desinfos

L’aviation israélienne a lancé samedi une attaque massive contre trente de sites du Hamas, faisant d’après le Hamas plus de 120 morts. . Après avoir répété, ces derniers jours, préparer une intervention militaire afin de mettre fin aux tirs de roquettes visant l’état hébreux, Israël a procédé samedi à une attaque aérienne d’envergure sur les installations du Hamas dans la bande de Gaza. Les appareils israéliens ont visé simultanément au moins trente cibles, dont les quartiers généraux des services de sécurité et de la police. Or les locaux du mouvement islamiste qui contrôle depuis l’été 2007 la ville, sont situés dans des zones résidentielles. Plus de 120 Gazaouis ont été tués et 200 blessés lors de ces raids.


Des colonnes de fumée noires s’élevaient de la ville de Gaza où hurlaient les sirènes. Des images filmées sur l’un des sites attaqués montrent plus d’une douzaine de corps de membres des services de sécurité, vêtus de noirs. Le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné cette opération et a appelé la communauté internationale à intervenir pour y mettre fin. Tsahal a confirmé les raids. « Notre aviation est intervenue massivement contre les infrastructures du Hamas. Nos opérations continueront et seront étendues s’il le faut », a prévenu un porte-parole de l’armée israélienne.

Dans un ultime avertissement, le premier ministre israélien Ehud Olmert s’était directement adressé, jeudi, aux habitants de Gaza. Il les avait exhortés à faire pression sur le Hamas pour qu’il cesse ses tirs, afin d’éviter à Israël de riposter. « Nous voulons vivre en bon voisinage avec Gaza. Nous ne voulons pas vous porter atteinte et nous ne permettrons pas une crise humanitaire où vous souffririez », martelait-il. Désireux de prouver à la communauté internationale qu’Israël ne souhaite pas s’en prendre directement aux populations civiles, l’état hébreux a levé vendredi pendant plusieurs heures le blocus de la bande de Gaza, laissant entrer 90 camions de produits de première nécessité et de fuel.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil