Israël maintient fermés les points de passage avec la bande de Gaza

Romandie - AFP

dimanche 30 novembre 2008, par Desinfos

Israël a maintenu dimanche fermés les points de passage avec la bande de Gaza à la suite de la poursuite des tirs à partir du territoire palestinien, a annoncé le ministère de la Défense. « A la suite de tirs de mortiers et des roquettes, les points de passage que nous comptions rouvrir resteront fermés » a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère de la Défense, Shlomo Dror.


Cette mesure concerne aussi bien les biens que les personnes, à l’exception de la sortie ou du retour dans la bande Gaza de malades, a-t-il précisé.

Le ministre adjoint à la Défense, Matan Vilnaï, avait averti samedi qu’une vaste opération militaire dans la bande de Gaza était de plus en plus probable, après que des tirs de mortiers palestiniens eurent blessé vendredi sept soldats israéliens près de Gaza.

Cette attaque a été revendiquée par le Comité de la résistance populaire, un g roupe armé palestinien de la bande de Gaza.

Vendredi également, trois de ses membres avaient été blessés lors d’une incursion de l’armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza, près de Khan Younès.

Selon l’armée israélienne, cette opération a été déclenchée après qu’une patrouille eut repéré le long de la clôture marquant la frontière des activistes qui plaçaient des engins explosifs.

Le ministre israélien des Transports et vice Premier ministre Shaoul Mofaz a pour sa part écarté dimanche toute réoccupation militaire de la bande de Gaza.

« J’ai toujours été opposé à une occupation de la bande de Gaza. Ce qu’il faut c’est frapper à la tête (du Hamas), s’en prendre aux infrastructures et stopper toutes livraison de fuel et autres prduits » a-t-il déclaré à la radio publique.

Israël a renforcé le 5 novembre le blocus imposé à la bande de Gaza depuis la prise de pouvoir des islamistes du Hamas en juin 2007, en fermant tous les points de passage et n’autorisant qu’exceptionnellement l’entrée de produits de base et d’aide humanitaire.

Cette mesure a été adoptée en riposte à la reprise des tirs de roquettes et d’obus de mortier vers le sud d’Israël, après une opération de l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

Ces violences ont ébranlé une trêve en vigueur depuis le 19 juin.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil