Nucléaire iranien : le responsable des renseignements israéliens s’attend à une résolution politique

(Xinhua)

mardi 18 novembre 2008, par Desinfos

L’élection de Barack Obama comme président des Etats-Unis et l’aggravation de la crise financière mondiale présentent une opportunité afin d’affaiblir les ambitions nucléaires de l’Iran par des moyens diplomatiques, selon le responsable en chef des renseignements militaires israéliens, Amos Yadlin, cité mardi par le quotidien Ha’aretz.


Accusant Téhéran de poursuivre en secret ses efforts pour développer des capacités nucléaires offensives, M. Yadlin a indiqué que l’investiture du premier président américain d’origine africaine, qui s’est prononcé pour des négociations directes avec l’Iran, permettra de demander à la communauté internationale de faire pression sur Téhéran pour qu’il abandonne son programme nucléaire.

Dans son discours prononcé lundi à l’université de Tel Aviv, cet officier de haut rang a déclaré qu’il n’est pas contre des négociations directes entre les Etats-Unis et l’Iran, soulignant que « le dialogue ne signifie pas la détente ». « L’Iran fera tout pour ne pas être acculé à la position de l’Irak ou de la Corée du Nord », a-t-il affirmé.

La crise financière mondiale en développement aidera aussi à affecter le programme nucléaire iranien, rendant l’Iran « très sensible à la pression internationale », parce qu’il a été touché par la baisse des prix pétroliers au cours de ces derniers mois, a commenté M. Yadlin.

A ses yeux, l’inquiétude des dirigeants sunnites modérés du Moyen-Orient sur les capacités nucléaires de l’Iran, dirigé par des chiites, est aussi un signal encourageant.

M. Yadlin a par ailleurs estimé qu’une guerre entre l’Etat hébreu et ses ennemis sera peu probable l’année prochaine, alors que des attaques de petite ampleur sont très vraisemblables et risquent de devenir des conflits plus graves suivant les réponses d’Israël.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil