De hauts responsables iraniens en faveur d’une frappe préventive contre Israël

L’Orient-Le Jour

jeudi 23 octobre 2008, par Desinfos

L’État hébreu estime que Téhéran utilisera le Hezbollah et le Hamas pour lancer une attaque contre son territoire. De hauts responsables iraniens appellent les autorités à lancer une frappe préventive contre Israël afin d’empêcher toute attaque contre les installations nucléaires iraniennes, indique le Haaretz dans son édition d’hier. Selon le journal, ces propos sont attribués à Seyed G. Safavi, un proche conseiller du guide suprême iranien Ali Khamenei.


Voir en ligne : Lire le texte original en Anglais : http://www.haaretz.com/

M. Safavi, qui est également le frère de l’ancien chef des gardiens de la révolution, Yahya Rahim Safavi, aurait transmis ce message à un diplomate occidental il y a deux semaines à Londres. « Une frappe préventive contre Israël est en cours d’étude, mais elle n’a pas encore été approuvée », a dit M. Safavi selon le Haaretz. Un responsable politique israélien a indiqué au quotidien que les autorités israéliennes ont été informées des propos de M. Safavi et qu’elles les prennent très au sérieux.

« Les récentes menaces israéliennes contre Téhéran ont poussé un lobby de responsables iraniens à plaider en faveur d’une frappe préventive contre l’État hébreu », aurait indiqué M. Safavi. Le ministre israélien des Transports, Shaul Mofaz, a déclaré en juin dernier que son pays serait probablement obligé de frapper des installations nucléaires iraniennes si Téhéran poursuivait l’enrichissement de l’uranium.

Toujours selon le Haaretz, M. Safavi a affirmé que son pays a décidé de frapper Israël en réponse à toute attaque israélienne ou américaine contre son territoire. Il a par ailleurs dit que le programme nucléaire iranien est pacifique, tout en rappelant que Khamenei a récemment émis une fatwa contre l’utilisation d’armes à destruction massive.

Concernant un éventuel dialogue avec les États-Unis, M. Safavi a indiqué que l’Iran attend la fin de l’élection présidentielle américaine, le mois prochain, ainsi que les résultats de la présidentielle iranienne en juin. Il a précisé qu’une victoire du candidat démocrate Barack Obama pourrait faciliter le dialogue avec Washington, alors que l’élection du républicain John McCain poussera vers la montée en puissance de l’extrême droite iranienne qui s’oppose à tout dialogue avec l’Occident.

Selon un analyste du Haaretz, les menaces iraniennes sont infondées. Dans un article paru hier, Amos Harel estime que l’Iran ne possède pas de missiles capables de causer des dégâts considérables en Israël. « L’arsenal militaire iranien n’est pas très développé. Les Iraniens ne possèdent que quelques douzaines de missiles capables de toucher Israël et ils n’ont pas été testés de manière à prouver leur efficacité », écrit-il.

Selon lui, l’Iran devra attendre encore quelques années avant de fabriquer une bombe nucléaire et de constituer ainsi une véritable menace contre l’État hébreu. « Entre-temps, Téhéran pourrait utiliser ses alliés régionaux, comme le Hezbollah ou le Hamas, pour attaquer le territoire israélien », dit-il, tout en estimant que les missiles iraniens actuels n’auront pas plus d’effet sur Israël que les missiles lancés par l’Irak lors de la guerre du Golfe en 1991.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil