Le président israélien Moshé Katsav a poursuivi sa visite d’Etat en France en se rendant mercredi à Toulouse afin notamment de visiter le siège de l’avionneur européen Airbussite d’Etat en France en se rendant mercredi à Toulouse afin notamment de visiter le siège de l’avionneur européen Airbus, il devait ensuite rencontrer la communauté juive de Toulouse

Jerusalem Post - Edition Française

mercredi 18 février 2004


Arrivés vers 11h30 en compagnie de Nicole Fontaine, ministre déléguée à l’Industrie, Moshé Katsav et sa femme ont visité une chaîne de montage de l’A330-A340, guidés par le président d’Airbus Noël Forgeard. Alors que celui-ci expliquait que le groupe européen avait vendu pour la première fois en 2003 plus d’avions que Boeing, le président israélien s’est exclamé, surpris : « plus que Boeing ! »

« J’ai ressenti une très grande fierté qu’il puisse prendre conscience que l’Europe, lorsqu’elle s’unit, est capable de performances tout à fait exceptionnelles », a réagi Nicole Fontaine en marge de l’événement.

Le président d’Israël a terminé sa visite en découvrant la maquette grandeur nature du très gros porteur A380 et en signant le Livre d’Or de Noël Forgeard, qui a offert quelques cadeaux au couple présidentiel.

Le président israélien devait ensuite se rendre au Capitole pour déjeuner avec Philippe Douste-Blazy, député-maire UMP de Toulouse, ville jumelée avec Tel Aviv depuis plus de 40 ans.

Le président de l’Etat d’Isarël a poursuivit son escale toulousaine par une visite durant l’après-midi au CNES (Centre national d’études spatiales) ainsi qu’à l’Espace du judaïsme à Toulouse, où il a rencontrer les représentants de la communauté juive régionale.

Moshe Katsav a déclaré devant la communauté juive de Toulouse, à l’Espace du Judaïsme, que sa visite dans la Ville rose avait été « passionnante ». Il a aussi plus globalement estimé qu’il avait trouvé, lors de sa visite cette semaine, « une France amie, tant au niveau du gouvernement que du peuple français ».

« Je sais qu’il y a eu ces derniers temps des incidents antisémites en France et je sais que vous aussi en souffrez. Mais je fais grandement confiance au président Jacques Chirac et je sais qu’il est très ferme dans sa lutte », a-t-il déclaré devant plusieurs centaines de personnes de la communauté juive toulousaine. Celle-ci l’a très chaleureusement accueillie, notamment avec des chants d’enfants et de nombreux discours émus de ses représentants régionaux.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil