Réunion préparatoire du Forum international sur le droit au retour

Sana, Agence de Presse Syriennne

lundi 28 juillet 2008

Voir en ligne : http://sana.sy/

[NDLR : en direct de Damas qui dit vouloir faire la paix avec Israël ...]

La réunion préparatoire du Forum international sur le droit au retour prévu les 14 et 15 novembre à Damas a ouvert ses travaux aujourd’hui à Beyrouth. Parlant à l’ouverture de la réunion, M. Salim el-Hoss, ancien Premier Ministre libanais, a affirmé que le droit du peuple palestinien au retour devenait à l’heure actuelle le pilier de la cause palestinienne, affirmant que la solution de ce problème ne se ferait que par l’application de la résolution 194 des Nations Unies qui conserve aux réfugiés palestiniens leur droit à retourner à leurs foyers en Palestine.


Le président du comité préparatoire du Forum précité, M. Maan Bachour, a de son côté affirmé que le droit des Palestiniens à retourner à leurs foyers et à leurs biens, « que l’ennemi cherchait à renier », est l’élément essentiel de la cause palestinienne.

Il a souligné que le Forum international sur le droit au retour visait à mobiliser en une manifestation mondiale toutes les forces et activités palestiniennes, arabes et internationales travaillant pour ce droit ou sympathisant, pour que ce droit devienne l’une des constantes de la Palestine et de la Nation arabe, qui ne souffre ni chantage ni marchandage.

« Que ce Forum se réunisse à Damas ou à Beyrouth représente un fort appui à la fermeté du peuple palestinien pour retourner à son foyer », a ajouté M. Bachour.

Le coordinateur général du comité arabe international pour la commémoration d’al-Nakba (l’usurpation de la Palestine), M. Rajab Maatouq, a insisté, pour sa part, sur le fait que le droit au retour est sacré et qu’il ne saurait être soumis à des décisions politiques ou aux conditions de négociations, rappelant que le droit au retour est la revendication essentielle de la diaspora palestinienne.

Le vice-président de l’institution mondiale d’al-Qods, M. Hassan Hadraj, a appelé à son tour au refus catégorique de l’appel américain qui prône le judaïsme de l’Etat d’Israël, y trouvant une admission indirecte et une introduction à l’annulation du droit des Palestiniens au retour et à l’expulsion des Arabes de la terre occupée en 1948.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil