L’antisémitisme, ciment du vertige identitaire

La chronique d’Alexandre Adler du Figaro

samedi 26 juillet 2008

L’antisémitisme est une bien vilaine chose, même sur le plan esthétique, si l’on oublie Wagner et Céline ; en tout cas, sur le plan moral et, bien souvent, sur le plan politique, malgré les satisfactions que certains y cherchent à court terme. Mais si l’on accepte un point de vue plus immanent que transcendant, on y verra surtout les vertiges et les trébuchements de sociétés, au demeurant forts diverses, qui sont en train de perdre leurs repères essentiels.


Voir en ligne : Lire le texte sur : http://www.lefigaro.fr/


Les textes

Mots-clés

Accueil