Le vice-président Syrien Al-Dardari mène des entretiens à Paris ...

SANA

mardi 22 juillet 2008

[ NDLR : Juste retour des choses...]

Une séance élargie d’entretiens a réuni aujourd’hui à Paris M. Abdallah al-Dardari, vice-président du Conseil des Ministres syrien pour les affaires économiques, avec les directeurs des principales sections du groupe pétrolier et gazier mondial TOTAL, notamment le directeur du Moyen-Orient, responsable de la prospection et de la production, M. Ladislas Paszkiewicz, le directeur du gaz et de l’énergie renouvelée, M. Philippe Boisseau, et le directeur des stratégies du groupe, M. Benoît Luc.


Les deux parties ont travaillé sur des calendriers de la programmation des domaines de la coopération bilatérale dans les domaines du pétrole, du gaz et de l’énergie renouvelée, et discuté de la coopération bilatérale à l’intérieur et à l’extérieur de la Syrie.

M. Paszkiewicz a affirmé le souhait que l’actuelle visite de M. al-Dardari en France, qui fait suite au sommet réussi qui avait rassemblé récemment à Paris les président Bachar al-Assad et Nicolas Sarkozy, contribue au développement des relations syro-françaises.

Dans une déclaration au correspondant de SANA à paris, M. Paszkiewicz a affirmé que le groupe TOTAl avait en Syrie des activités importantes qu’elle pourrait évoluer à l’avenir, soulignant que le groupe travaillait sur le développement et la consolidation de ses relations avec la Syrie.

« Nous travaillons pour obtenir des contrats pétroliers en Syrie et nous serons heureux de voir les autorités syriennes accordent leur intérêts aux firmes françaises » ; a-t-il indiqué, précisant que el groupe a en effet un succursale en Syrie et que les deux parties travaillaient en faveur de l’évolution de leur coopération à l’avenir.

M. al-Dardari qui visite depuis hier la France a rencontré également le ministre d’Etat français aux affaires de l’Europe, avec qui il a examiné l’état des relations syro-françaises et syro-européennes.

« Nous avons discuté de l’opportunité de ressusciter l’accord d’association syro-européenne de la manière qui conserve les intérêts de la Syrie, tout en prenant en considération l’évolution de l’économie syrienne depuis 2004, date où les deux parties avaient paraphé l’accord d’association », a déclaré M. al-Dardadi au correspondant de Sana à Paris.

Arrivée hier à Paris pour une visite de deux jours en France, M.al-Dardari avait souligné qu’il entendait examiner avec la partie française les moyens de développer la coopération bilatérale dans différents domaines, notamment ceux de l’énergie, de la construction des stations de production d’électricité, de la prospection du pétrole et du gaz, des télécommunications, de l’informatique et du transport terrestre, maritime et aérien.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil