Nucléaire. Premiers contacts directs entre les Etats-Unis et Téhéran, demain à Genève.

Washington tend la main à l’Iran

Jean-Pierre Perrin | Libération

vendredi 18 juillet 2008

A la télévision iranienne, l’ex-président Ali Akbar Hachémi Rafsandjani se donnait du mal, mercredi soir, pour convaincre que Téhéran avait été bien inspiré d’accepter, en juillet 1988, un cessez-le-feu dans la guerre Irak-Iran. Sans l’arrêt des combats, disait-il, de grandes villes auraient été détruites par Saddam Hussein. Une façon de dire, à l’iranienne, en convoquant le passé, que le pays serait menacé de terribles destructions s’il persistait dans son bras de fer nucléaire.


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.liberation.fr/


La revue des infos

Mots-clés

Accueil