Exercice militaire iranien dans le Golfe arabo-persique

AP

mardi 8 juillet 2008

Les Gardiens de la révolution iraniens ont entamé un exercice militaire dans le Golfe arabo-persique et prévenu qu’Israël et les forces navales américaines seraient les premières cibles en cas d’attaque contre l’Iran. Le début de l’exercice a été annoncé tard lundi soir par un communiqué mis en ligne sur le site Internet des Gardiens de la révolution, les forces d’élite iraniennes, indiquant que des « escadrons de missiles » participaient à la manoeuvre, dont on ne savait pas pour l’heure où elle se déroulait précisément.


L’aviation israélienne a procédé à un important exercice militaire dans l’est de la Méditerranée en juin, décrit par des responsables américains comme une possible répétition d’une frappe sur les installations nucléaires iraniennes.

Dans le communiqué, Ali Shirai, représentant du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khameneï, au sein des Gardiens de la révolution, affirme que la capitale israélienne Tel-Aviv et la flotte navale américaine dans le Golfe arabo-persique seraient les premières visées en cas d’attaque contre Téhéran.

« Le régime sioniste pousse la Maison Blanche à préparer une frappe militaire contre l’Iran », déclare-t-il. « S’ils commettaient une telle stupidité, Tel-Aviv et la flotte navale américaine dans le Golfe arabo-persique seraient les premières cibles à prendre feu lors de la réponse écrasante de l’Iran ».

Le porte-parole du gouvernement israélien Mark Regev a réagi en déclarant simplement que « ses mots parlent d’eux-mêmes ».

Les Gardiens de la révolution et l’armée nationale iraniens organisent des exercices militaires deux à trois fois par an. Le communiqué de lundi soir ne précisait pas si la manoeuvre actuelle s’inscrivait dans le cadre de ces exercices ou s’il s’agissait d’une opération spéciale...!!...?


Iran : exercices militaires des Gardiens de la révolution dans le golfe Persique (TV)

09:47 | 08/ 07/ 2008

TEHERAN, 8 juillet - RIA Novosti. Les unités marines et aériennes des Gardiens de la révolution, organisation d’élite dépendant directement du chef de l’Etat iranien, ont entamé mardi des exercices conjoints dans le golfe Persique, annonce la télévision iranienne, sur fond de rumeurs de frappes israéliennes contre l’Iran.

Les manoeuvres, destinées à renforcer la capacité de combat des Gardiens de la révolution, alors que Téhéran est soumis à une importante pression internationale, se déroulent dans un endroit tenu secret sous le nom de code « Grand Prophète-3 ».

La précédente édition des exercices avait eu lieu en 2006 pendant 10 jours, dans le sud de l’Iran à la lisière des golfes persique et de d’Oman.

Le 20 juin dernier, le New York Times a fait savoir qu’au cours de la première semaine de juin, plus d’une centaine de F-16 et F-15 israéliens avaient mené des exercices militaires, qualifiés par certaines sources anonymes du Pentagone de répétition d’éventuelles frappes contre les sites nucléaires de Téhéran, accusé par différents pays, Etats-Unis et Israël en tête, de vouloir acquérir la bombe atomique.

Le commandant en chef des Gardiens de la révolution, Mohamad ali Jafari avait par la suite déclaré au journal iranien Jame Jam que l’Iran bloquerait le détroit d’Ormuz et prendrait le contrôle du trafic maritime de la zone si le pays était attaqué.

Le commandant de la 5e flotte américaine basée à Bahreïn, le vice-amiral Kevin Cosgriff, avait rétorqué que Washington n’autoriserait pas Téhéran à fermer le détroit d’Ormuz, par lequel transitent 25% du commerce mondial de pétrole.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil