Israël rouvre les points de passage à l’accès des aliments et du carburant à Gaza

Xinhua

lundi 23 juin 2008

Israël a rouvert dimanche deux points de passage et a permis l’entrée des aliments et du carburant dans son territoire, après l’entrée en vigueur depuis 72 heures d’une trêve avec le mouvement islamique du Hamas, a-t-on appris de sources de la sécurité palestiniennes.


Les sources ont précisé que l’armée israélienne a rouvert à 9h00 locales (06h00 GMT) les points de passage reliant la bande de Gaza au territoire israélien et a permis l’entrée de l’approvisionnement en vivres essentiels dans la bande de Gaza, après une interdiction de transport durant un an.

Des témoins locaux ont confirmé que l’Etat hébreu a ouvert le point de passage Sofa à la frontière entre le sud-est de la bande de Gaza et Israël, ajoutant que les produits ont été déposés par terre à 500 mètres du point de passage.

« Après tout, les marchandises sont autorisées à entrer à Gaza via le point de passage, des camions palestinens vont et prennent les charges de marchandises et roulent vers Gaza pour les livrer », a décrit Mahmoud Subeih, un conducteur de camion palestinen en attente au point de passage de Sofa.

Dimanche matin, des centaines de camions ainsi que d’autres véhicules palestiniens ont tous attendu devant les points de passage de Sofa et Nahal Oz, une scène qui n’a pas été vue depuis plus d’une année, selon des témoins.

Israël a imposé il y a un an un dur blocus dans la bande de Gaza, la région baptisée « une entité hostile » après la prise du contrôle de la région par le Hamas et n’a pas permis l’entrée dans la région de l’approvisionnement essentiel en aliment et en carburant.

Les militaires israéliens ont accepté de rouvrir d’une manière progressive des points de passage après l’entrée en vigueur jeudi matin d’un cessez-le-feu conclu entre le Hamas et l’armée israélienne, sous la médiation de l’Egypte.

Aux dires des sources de sécurité du Hamas, Israël pourrait augmenter le nombre de produits autorisés à entrer dans la bande de Gaza, et le mandat de permission pourrait alors étendre jusqu’aux produits tels que les vêtements, les chaussures, et les meubles.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil