le Département d’Etat dit que le procès des 4 Palestiniens soupçonnés d’avoir tuer 3 Américains ne réussit pas à être en accord avec les standards internationaux

mardi 10 février 2004


Daniel Kurtzer, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, a critiqué le procès de Palestiniens accusés d’avoir tué des Américains. Il a estimé qu’il ne devrait pas se dérouler à huis clos et que les chefs d’inculpation devraient être plus sévères.

Le diplomate a en outre jugé que Washington aurait dû être prévenu plus tôt du début de ce procès à Gaza. Quatre hommes y comparaissent, accusés d’avoir posé une bombe qui, en explosant, a tué trois gardes américains le 15 octobre.

« Nous ne croyons pas que les choses doivent se passer ainsi. Nous voulons que le procès soit ouvert », a dit M. Kurtzer. « Nous ne sommes même pas sûrs que les chefs d’inculpation reflètent la gravité du crime » a-t-il ajouté, expliquant que les prévenus devaient être jugés pour meurtre et non pour homicide involontaire.

M. Kurtzer a par ailleurs demandé davantage de précisions sur l’identité des suspects, dont le procès a été ajourné au 29 février.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil