Liban : Le déshonneur. En adoubant le nouveau président libanais, la France a choisi le déshonneur, mais évitera t-elle la guerre ?

Martin Birnbaum pour LibertyVox

lundi 9 juin 2008

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.libertyvox.com/

Premier chef d’état étranger à se rendre au Liban après « l’élection » du Général Sleimane, notre Président a pris dans ses bagages les éminents représentants de la classe politique, de droite, du centre et de la gauche. Sauf Olivier Besancenot, Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers, c’est toute la France officielle qui s’est précipitée à Beyrouth pour frapper du sceau de l’honorable le coup d’état du Hezbollah réalisé sous les ordres de l’Iran et de la Syrie.



Les textes

Mots-clés

Accueil