Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le Pays Européen où l’Islam a Remplacé le Christianisme

Le Pays Européen où l’Islam a Remplacé le Christianisme

albert soued

jeudi 9 décembre 2021
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

C’est un pays où les soi-disant « églises mortes », peuvent être vues et achetées sur Internet. Même une synagogue est devenue une mosquée.
Par Giulio Meotti, journaliste italien de Il Foglio et écrit une colonne bihebdomadaire pour Arutz Sheva. Il est l’auteur, en anglais, du livre « A New Shoah », qui reprend les histoires personnelles des victimes de la terreur en Israël, publié par Encounter et de « J’Accuse : le Vatican contre Israël » publié par Mantua Books, en plus de livres en italien. Ses écrits sont parus dans des publications telles que le Wall Street Journal, Gatestone, Frontpage et Commentar.

L’Église catholique des Pays-Bas est entrée dans une telle spirale, selon une étude du journal Trouw, que huit paroisses sur dix sont dans le rouge et devront être fermées.

De 1970 à 2008, 400 églises catholiques ont été démolies ou transformées. Depuis lors, le rythme s’est accéléré de façon spectaculaire. Deux églises, en moyenne, ferment chaque semaine. Un cinquième de toutes les églises de Hollande ont déjà été converties.

La Hollande compte encore six mille églises. Jusqu’à 80 % d’entre elles perdront leur fonction religieuse dans les années à venir. Il y a un manque d’argent et de fidèles et la démolition est imminente.

La cathédrale Sainte-Catherine d’Utrecht, achetée par le musée d’art religieux adjacent, a également été vendue. Depuis 1853, tous les prêtres de Hollande étaient consacrés dans cette cathédrale.

Il y a cinquante ans, les Pays-Bas comptaient 2,7 millions de catholiques « actifs ». En 2016, ils étaient 173 000. En 2030, ils seront un peu plus de 63 000. Entre 1970 et 1985, le nombre de catholiques néerlandais a chuté de 70 %. À Eindhoven, une église a été transformée en lieu de rencontre pour les enfants. D’autres sont des gymnases, des piscines et des magasins de meubles. Le monastère dominicain de Nimègue a été abandonné et est maintenant un hospice.

Le cardinal Wim Eijk lui-même a expliqué au journal De Gelderlander que le christianisme en Hollande est proche de sa fin. D’ici dix ans, a-t-il dit, dans l’archidiocèse d’Utrecht, le plus grand et en théorie le plus actif de toute la Hollande, seules 15 des 280 églises actuelles continueront à célébrer la messe. Un cinquième de toutes les églises néerlandaises ont déjà été converties à d’autres usages. Et une étude de Trouw montre que 25 églises ont été converties en mosquées.

Les « églises mortes », comme on les appelle, peuvent également être vues et achetées sur Internet, sur des portails tels que www.redres.nl et www.replican.nl. L’église Saint Jacobus, l’une des plus grandes et des plus anciennes de la ville d’Utrecht, où les paroisses sont déjà passées de 316 à 49, a été transformée en résidence de luxe par le cabinet d’architectes Zecc, un groupe spécialisé dans la conversion d’églises en bâtiments de qualité dans le style Bauhaus. Dans la seule région d’Overijssel, au moins 20 églises fermeront leurs portes d’ici à 2025.

Un groupe de résidents locaux s’oppose à la démolition prévue de l’église catholique Theresia à La Haye. Selon le consultant immobilier Colliers International, 1 700 autres églises perdront leur fonction d’ici à 2030. Dans la province néerlandaise de Frise, 250 des 720 églises existantes ont été transformées ou fermées. La mosquée Fatih Camii d’Amsterdam était autrefois l’église Saint-Ignace.

Une synagogue de La Haye a été transformée en mosquée Al Aqsa.

De la Hollande, il faut maintenant passer à Chypre pour comprendre la disparition d’un monde.

« Quelques fois par an seulement, Ninos Josephides, un Chypriote grec, peut visiter son village natal dans la partie occupée par les Turcs de la Chypre divisée. Mais il ne peut pas visiter sa maison. Elle a été détruite il y a longtemps ». C’est ainsi que s’ouvre un reportage de France Presse. Suite à la visite du pape François à Chypre, le maronite a obtenu une visite de la ville qu’il a dû fuir il y a 47 ans. « Ma maison était ici, en face de l’église. Elles ont été démolies. Il y avait beaucoup de maisons ici. » Les autorités de la République turque autoproclamée de Chypre du Nord n’autorisent les maronites à se rendre à Agia Marina que cinq fois par an, lors des fêtes religieuses Maria Partella Stefani, 71 ans, raconte : « Ma maison (à Asomatos) a été construite trois mois avant l’invasion... maintenant elle est occupée par le commandant de l’armée », dit-elle.

Au 8e siècle, 80 000 Maronites vivaient dans 60 villages à Chypre, aujourd’hui il en reste 7 000. Selon Bartelis Hajji Faisal, maire d’Agia Marina qui vit maintenant dans le sud, « si rien ne change, ils disparaîtront complètement ».

L’histoire de ces minorités nous concerne. Le risque est que nous devenions une minorité comme eux au cœur de la vieille Europe. Pieter Donner, juriste chrétien-démocrate et ministre néerlandais l’a dit avec beaucoup trop d’honnêteté intellectuelle : « Les groupes islamiques ont le droit d’accéder au pouvoir par la voie démocratique. Si deux tiers des Néerlandais voulaient introduire la charia, cette possibilité devrait être accordée. La majorité compte, c’est la démocratie ».

Existe-t-il une image plus significative pour indiquer la fin de civilisation actuelle ?


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette