Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Isral va permettre l’acheminement d’aide humanitaire Gaza

Isral va permettre l’acheminement d’aide humanitaire Gaza

Jerusalem Post dition franaise

lundi 18 juin 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Isral permettra l’acheminement dans la bande de Gaza d’aide alimentaire et autres fournitures de premire ncessit afin d’viter une crise humanitaire dans les territoires palestiniens encore sous le contrle du Hamas, a assur hier samedi 16 juin le ministre de la Scurit intrieure.

« Notre préoccupation est de nature humanitaire. Permettre le passage de marchandises par le point de contrôle de Karni afin de prévenir une pénurie à Gaza est ce qui guidera Israël », a précisé Avi Dichter sur Aroutz 2.

L’Etat hébreu contrôle des points de passage vers la bande de Gaza, y compris celui de Karni, qui conditionne le ravitaillement du territoire. Le Premier ministre Ehoud Olmert a déclaré qu’il voulait soutenir le président palestinien modéré Mahmoud Abbas, contre le groupe islamiste du Hamas, dont l’un des objectifs est la destruction d’Israël et qui a commis de nombreux attentats meurtriers.

Avi Dichter a estimé que Tsahal devrait se déployer le long de la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte afin d’empêcher la contrebande d’armes. Israël s’est retiré de Gaza au cours de l ?été 2005.


L’UE a indiqué lundi qu’elle soutiendrait politiquement et financièrement le gouvernement palestinien d’urgence dont le Hamas est absent, mais a aussi promis de ne pas « laisser tomber » la population de la bande de Gaza désormais aux mains du mouvement radical.

« Le signal, c’est qu’on soutient à 100% politiquement et financièrement Abbas et le gouvernement de transition », a expliqué le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn à son arrivée à une réunion des ministes européens des Affaires étrangères à Luxembourg.

Le diplomate en chef de l’Union, Javier Solana, a expliqué que l’Union pourrait avoir une « relation directe » avec le nouveau gouvernement d’urgence emmené par l’économiste indépendant Salam Fayyad.

« Il n’y a pas de doute qu’une partie de l’argent (que l’UE versera aux Palestiniens) passera par le compte que Fayyad a établi en tant que ministre des Finances et qu’il a gardé comme Premier ministre. Donc il y aura une relation directe avec son gouvernement », a souligné M. Solana.

Avec le gouvernement précédent Hamas-Fatah formé en mars, l’UE - conformément à sa politique de boycott du Hamas qu’elle considère comme une organisation terroriste - n’avait que des relations « ciblées » avec les seuls ministres non-Hamas, dont M. Fayyad, un économiste apprécié des Occidentaux.

Selon un diplomate européen, l’UE peut désormais se préparer à apporter « une assistance financière directe » au gouvernement palestinien, ce qu’elle ne faisait plus depuis la victoire du Hamas aux élections législatives palestiniennes de janvier 2006.

Toutefois, cette aide directe ne devrait pas reprendre immédiatement, selon la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner.

« C’est une question de contrôle financier et de transparence. Je ne peux pas imaginer qu’il y ait déjà toutes les structures nécessaires », a-t-elle déclaré lundi matin.

Les ministres européens, qui devaient recevoir dans l’après-midi leur homologue israélienne Tzipi Livni, entendent aussi presser Israël de soutenir le gouvernement de M. Fayyad et de lui reverser les taxes et droits de douane collectés en son nom et gelés depuis l’arrivée au pouvoir du Hamas en mars 2006.

« L’objectif est de presser la ministre israélienne pour qu’eux aussi soutiennent le gouvernement d’urgence », a déclaré le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier, dont le pays préside l’UE.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert s’est dit prêt à reconnaître un gouvernement palestinien qui ne comprendrait aucune personnalité du Hamas et a évoqué à New York la possibilité de reverser les revenus fiscaux et douaniers.

Tout en se préparant à contribuer directement au budget de M. Fayyad, les 27 devaient aussi s’engager lundi à apporter une importante aide humanitaire aux 1,5 million d’habitants de la bande de Gaza, souvent réduits à des conditions de vie misérables.

« Nous ne pouvons pas laisser tomber la population palestinienne de Gaza », a souligné M. Solana.

M. Solana a précisé que l’UE apporterait une aide humanitaire à Gaza « via les agences de l’ONU (Unrwa) et via le mécanisme » spécial mis en place par l’UE en juin 2006 pour aider les Palestiniens sans passer par le Hamas.

L’UE, qui a condamné le coup de force et les violences qui ont permis au Hamas de contrôler Gaza, a aussi émis l’espoir que la partition entre Gaza et la Cisjordanie ainsi créée serait de courte durée.

« Nous espérons très fort qu’il y aura une réconciliation des factions palestiniennes et nous espérons aussi très fort qu’il y aura dans quelques temps la possibilité de renouveler les structures politiques » palestiniennes, a indiqué M. Solana.

« La communauté internationale ne peut pas accepter qu’il y ait deux Etats palestiniens », a souligné M. Asselborn.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette