Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La Ministre des Affaires Étrangères Tsipi Livni est arrivée en (...)

La Ministre des Affaires Étrangères Tsipi Livni est arrivée en France

mercredi 6 décembre 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

En visite officielle, la ministre israélienne des Affaires étrangères rencontrera notamment le Président Chirac et le son homologue Philippe Douste-Blazy.

Programme de la ministre israélienne des Affaires étrangères Tsipi Livni :

Mardi 5 décembre 2006 :

  • Rencontre avec le ministre Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur
  • Dîner annuel de la CCFI (Chambre de Commerce France-Israël) en présence du ministre français de l’Economie, des Finances, et de l’Industrie, Thierry Breton, du ministre israélien des Finances, Avraham Hirchson, de l’ambassadeur d’Israël en France, Daniel Shek, et de l’ambassadeur de France en Israël, Jean-Michel Casa.

Mercredi 6 décembre 2006 :

  • Petit-déjeuner de travail avec le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy
  • Rencontre avec le Président Jacques Chirac

Tsipi Livni, ministre israélienne des Affaires étrangères : le dialogue et le face à face peuvent briser les barrières

- 27 novembre 2006

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union Européenne et d'Israël se réunissaient les 27 et 28 novembre derniers, dans le cadre de la 8ème Conférence Euro-Méditerranée des ministres des Affaires étrangères tenue à Tampere en Finlande.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union Européenne et d'Israël ont accueilli positivement le cessez-le-feu dans la bande de Gaza. La Ministre des affaires étrangères, Tsipi Livni a partagé l'optimisme de l'UE et a déclaré espérer que le cessez-le-feu pourrait être étendu à la Cisjordanie. Un cessez-le-feu n'est que le premier pas, a-t-elle déclaré, et la communauté internationale doit insister pour qu'il soit suivi par un renoncement à la violence et au terrorisme, ce qui serait particulièrement important afin d'envoyer un message de soutien aux Palestiniens modérés.  « Un Etat palestinien est dans notre intérêt », a déclaré Mme Livni en précisant que l'objectif visé était deux états vivant côte à côte et en paix.

 

 

Extraits du discours de Tsipi Livni à la 8ème Conférence Euro-Méditerranée :

 

« (...) Israël est un partenaire fondateur du processus de Barcelone et nous croyons qu'il crée un forum où les stéréotypes peuvent être brisés, les perceptions changées, des ponts construits, et des politiques basées sur la coopération et les bénéfices mutuels mis en œuvre. Nous sommes engagés dans le succès du processus de Barcelone pour le bénéfice de tous les peuples de la région Euro-med. (...)

 

Le processus de Barcelone est basé sur l'idée que le dialogue et le face à face peuvent briser les barrières et promouvoir des relations pacifiques. Je crois profondément au principe du dialogue direct dans lequel chacun reconnaît la légitimité de l'autre, et chacun peut présenter ses propres besoins et ses propres intérêts dans un échange libre et ouvert.

 

En fait, dans la zone euro-méditerranéenne, nous voyons de plus en plus que les intérêts convergent. Il y a des intérêts et des objectifs partagés qui peuvent unir Israéliens, Palestiniens modérés et tous les modérés de la région, quelles que soient les origines ethniques ou religieuses. (...)

 

La vision commune la plus fondamentale qui puisse nous unir est celle de deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité. Nous partageons un intérêt commun à assurer que le futur Etat palestinien soit prospère et viable, avec une économie autonome. Nous partageons un objectif identique qui est de s'assurer que cet Etat ne soit pas un Etat terroriste, la dernière chose dont la région ait besoin.

 

La Feuille de route et les 3 principes de la communauté internationale* sont cruciaux pour faire émerger une patrie palestinienne responsable et fonctionnelle qui mette fin au conflit, et non un Etat terroriste qui le perpétue. (...) C'est la seule façon de renforcer les modérés et de créer les conditions pour faire progresser un processus avec un partenaire palestinien qui croit dans une résolution politique du conflit plutôt que dans une transformation en une confrontation religieuse sans fin.

 

Ces jours-ci, des raisons nous ont menées vers un optimisme prudent. Un cessez-le-feu a été signé, et le Premier ministre Olmert, dans un important et historique discours [26 novembre 2006], a présenté une vision et un horizon politique qui peuvent être atteints si les bons choix sont faits. (...)

 

La stagnation n'est pas un horizon politique pour Israël, et je ne suis pas entrain de me justifier. Nous sommes prêts à travailler avec tous ceux au Proche-Orient qui partagent cette vision et ces valeurs consistant à bâtir une meilleure région pour nous tous.

 

Ce ne sera pas facile. Il y a des forces agissant dans la région qui s'opposent par principe à une paix israélo-palestinienne. Pour eux, l'extrémisme n'est pas une tactique, c'est une idéologie. L'Iran et ses affidés continueront de poursuivre une idéologie radicale qui ne promet qu'instabilité et insécurité. (...)

 

Le conflit israélo-palestinien n'est pas la mère de tous les conflits ; c'est l'enfant de la haine. Les voix de ceux dans cette région qui croient à une réelle coexistence méritent d'être entendues plus clairement et plus haut, leurs actions doivent être plus courageuses et plus décisives, de façon à ce que le bruit, la destruction, le désespoir créés par la haine s'évanouissent finalement (...).

 

La place d'Israël dans le processus de Barcelone est naturelle. Notre pays a absorbé avec succès des personnes venues à la fois d'Europe et du Moyen-Orient. Cette diversité de cultures et d'identités a fusionné pour créer une seule société qui a su préserver les identités uniques et les traditions des différentes communautés. (...)

 

* reconnaissance d'Israël, renoncement au terrorisme, respect des accords israélo-palestiniens antérieurs.

 

Tout le discours (en anglais)


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette