Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Tsahal est dans le sud de la Bande de Gaza ; l’opération « Guishmé Kayits - (...)

Tsahal est dans le sud de la Bande de Gaza ; l’opération « Guishmé Kayits - Pluies d’été » a commencé.

mercredi 28 juin 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les troupes terrestre israéliennes sont dans le sud de la Bande de Gaza depuis tôt ce mercredi, alors que l’aviation a bombardé plus tôt trois ponts dans le centre de la Bande de Gaza et touché la principale centrale électrique, coupant l’alimentation à la plupart du territoire.

Selon des témoins et des responsables palestiniens, les soldats israéliens prenaient position autour de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, sous la couverture de tirs d’obus des tanks de Tsahal, entrés eux aussi en territoire palestinien.

Des terroristes palestiniens prenaient quant à eux position derrière des murs et des talus, se préparant à une offensive israélienne majeure. ?On ne faisait état d’aucun blessé dans les attaques israéliennes.

Suite à l’enlèvement de Gilad Shalit, le soldat de Tsahal, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a donné son feu vert à une « opération limitée » visant des « infrastructures terroristes » dans le sud de la Bande de Gaza, ont indiqué des responsables militaires israélien.

Il s’agit de la première incursion terrestre de Tsahal dans la Bande de Gaza depuis le retrait des forces israéliennes l’été dernier.

Tôt mercredi, l’aviation israélienne a bombardé la principale centrale électrique de la Bande de Gaza, coupant l’alimentation à une grande partie du territoire, ont annoncé des responsables palestiniens.

Selon des responsables palestiniens, au moins neuf missiles ont touché la centrale, qui est située au sud de la ville de Gaza. Les pompiers n’ont pu maîtriser l’important incendie qui s’en est suivi.

Selon un communiqué de Tsahal, les attaques sur les trois ponts du centre de la Bande de Gaza visent à « diminuer la capacité des terroristes à transférer le soldat enlevé ».

Selon des responsables palestiniens, la destruction de ces ponts couperait le territoire en deux.

Tôt mercredi, l’aviation israélienne a de nouveau attaqué un des ponts. Des avions de chasse survolaient la ville de Gaza à basse altitude, les ondes de choc provoquant la destruction de vitres au sol.

Ehoud Olmert avait menacé lundi de lancer une opération militaire dans la Bande de Gaza au lendemain de l’enlèvement d’un soldat israélien par des terroristes palestiniens. Le chef du gouvernement avait parlé d’une opération militaire « vaste et longue » contre les terroristes palestiniens, mais il s’agirait donc plutôt, pour l’instant, d’une « opération limitée ».

Mercredi, les groupes palestiniens liés au Hamas qui ont revendiqué l’enlèvement du soldat israélien ont menacé d’exécuter un autre otage, un habitant d’Itamar, si Israël n’arrêtait pas son raid sur la Bande de Gaza.

« Nous perdons notre patience », ont déclaré les Comités de résistance populaire (CRP) dans un communiqué...

La police israélienne disait prendre au sérieux l’annonce des Comités sur l’enlèvement de ce civil israélien dans la Rive Occidentale, alors que des responsables de l’armée évoquaient des « inquiétudes croissantes » qu’elle soit véridique.

A Chajaïyeh, un faubourg de la ville de Gaza, non loin de la frontière avec Israël, des terroristes palestiniens armés ont pris position face aux phares allumés des véhicules israéliens de l’autre côté de la frontière, tandis que des hélicoptères d’attaque israéliens survolaient les lieux.

Les terroristes ont demandé aux habitants de quitter le secteur. ?Israël a massé des milliers d’hommes, des pièces d’artillerie, des chars et autres véhicules blindés le long de la frontière avec la Bande de Gaza à la suite de l’enlèvement de Gilad Shalit.

Mardi, le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a annoncé qu’il s’était entretenu avec les présidents palestinien, Mahmoud Abbas, et syrien, Bachar el-Assad, pour tenter d’obtenir la libération du soldat.

Il avait ajouté qu’il espérait parler mercredi avec le Premier ministre israélien pour essayer d’empêcher une montée des violences.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette