Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Guerre de Gaza de 2014 : le Conseil des droits de l’homme adopte une (...)

Guerre de Gaza de 2014 : le Conseil des droits de l’homme adopte une résolution inique dans la foulée d’un rapport biaisé

Hélène Keller-Lind

samedi 4 juillet 2015
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

On pouvait s’y attendre. Le 3 juillet 2015, dernier jour de la vingt-neuvième session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a été votée une résolution demandant que soient poursuivis devant la justice tous ceux que le rapport biaisé de Mary Mc Gowan Davis a désignés comme possibles coupables de crimes de guerre, israéliens inclus . Résolution votée par quarante-cinq pays dont la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, seuls les États-Unis ayant voté contre et cinq pays, dont le Kenya et l’Inde s’étant abstenus. Pour Benyamin Netanyahu ce Conseil n’est intéressé ni par les faits ni par les droits humains.

Le rapport « indépendant » sur la guerre de Gaza de l’été 2014 remis il y a quelques jours par Mary McGowan Davis au Conseil des droits de l’homme des Nations unies était totalement biaisé, nombre de « témoignages » sur lequel il s’appuyait émanant d’ONG sujettes à caution, voire ouvertement anti-israéliennes. Ce Conseil étant lui-même d’ores et déjà largement discredité de par son obsession anti-israélienne se traduisant par des condamnations de l’État hébreu plus nombreuses que pour tous les autres pays réunis...

Le 3 juillet 2015, dernier jour de sa vingt-neuvième session, et pratiquement un an après le déclenchement de la guerre de Gaza de l’été 2014 - provoquée par les agressions répétées du Hamas lançant des centaines de roquettes contre les populations civiles d’Israël et ayant revendiqué le kidnapping et l’assassinat de trois adolescents israéliens en juin 2014-, le Conseil a suivi ce rapport en votant une résolution selon laquelle « il est nécessaire de veiller à ce que tous les responsables de violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme répondent de leurs actes au moyen de mécanismes nationaux ou internationaux de justice pénale appropriés, équitables et indépendants ». Résolution enjoignant donc Israéliens et Palestiniens – mis pratiquement sur le même pied dans le rapport - à « coopérer pleinement avec l’instruction préliminaire de la Cour pénale internationale ainsi qu’avec toute enquête ultérieure qui pourrait être ouverte ». La CPI ayant d’ores et déjà fait procéder è un examen préliminaire suite aux plaintes présentées contre Israël déposées par l’Autorité palestinienne qui ratifiait le Statut de Rome dans le but de pouvoir le faire. On ignore pour l’heure ce que seront les conclusions du Procureur et s’il y aura ouverture d’une enquête. Mais cette résolution pourrait influencer la CPI dans ce sens.

Quarante-cinq pays dont la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont voté cette résolution. Les États-Unis ont voté contre. Cinq pays dont le Kenya ou l’Inde se sont abstenus. Le vote de l’Inde intervenant dans le cadre du réchauffement entre ce pays et Israël.

Benyamin Netanyahu : le Conseil des droits de l’homme n’est intéréssé ni par les faits ni les droits humains

La réaction du Premier ministre Netahyahu a été lapidaire : « Le Conseil des droits de l’homme n’est pas intéressé par les faits et n’est pas vraiment intéressés par les droits humains.
Le jour où Israël a été visé par des tirs depuis le Sinaï, et à un moment où ISIS commet des attentats terroristes odieux en Égypte, alors que Assad massacre son peuple en Syrie et que le nombre d’exécutions arbitraires par an augmente en Iran, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU décide de condamner l’État d’Israël sans qu’il n’ait commis de faute, pour avoir agi pour se défendre contre une organisation terroriste meurtrière.
Israël est une démocratie stable au Moyen-Orient qui défend l’égalité des droits pour tous ses citoyens et agit en conformité avec le droit international.
Ceux qui craignent d’attaquer ouvertement le terrorisme, en fin de compte, seront attaqués par le terrorisme.
Le Conseil qui a jusqu’ici adopté plus de décisions contre Israël que contre tous les autres pays ne peut pas se qualifier de conseil des droits de l’homme.
L’État d’Israël continuera à défendre ses citoyens contre ceux qui appellent à sa destruction et agira dans ce sens au quotidien pour atteindre cet objectif ».

Pour voir le documentaire exceptionnel de Pierre Rehov “War Crimes in Gaza” – en anglais et arabe sous-titré en anglais, on peut le demander sur ce lien en payant une contribution.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette