Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Articles des brèves > Le Parlement palestinien nomme une commission parlementaire pour enquêter (...)

Le Parlement palestinien nomme une commission parlementaire pour enquêter sur la mort d’Arafat

jeudi 6 octobre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Conseil législatif palestinien a décidé mercredi de nommer une commission d’enquête parlementaire sur la mort de l’ancien président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat.

 »Nous pensons qu’il a été tué », a déclaré le vice-président du Parlement Hassane Kreisheh à l’Associated Press, accusant les Israéliens d’être impliqués, ce que l’Etat hébreu a déjà démenti.

Yasser Arafat est décédé le 11 novembre 2004 à l’âge de 75 ans à l’hôpital d’instruction des armées Percy à Clamart dans la banlieue parisienne où il avait été admis le 29 octobre. Son épouse Souha a refusé une autopsie et la commission du gouvernement palestinien instituée il y a plusieurs mois pour enquêter sur les circonstances de sa mort n’a pas encore rendu son rapport.

Depuis la disparition d’Arafat, des rumeurs de toute sorte ont circulé dans le monde arabe, alimentée par le peu d’informations médicales précises données en France. Nombre de responsables palestiniens se disent persuadés que leur chef a été empoisonné par des agents israéliens, ce qu’Israël a nié.

Le dossier médical de Yasser Arafat, récemment obtenu par deux journalistes israéliens qui l’ont fait voir à l’Associated Press, conclut que le dirigeant palestinien a succombé à une « hémorragie cérébrale massive » après avoir souffert d’inflammation intestinale, d’une jaunisse et d’un problème sanguin, la coagulation intravasculaire disséminée. Mais il ne donne pas la cause précise de cet état qui peut avoir plusieurs origines, comme une colite ou une maladie du foie.

Mercredi, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a une nouvelle fois écarté les allégations d’implication israélienne. « Israël n’a rien à cacher », a déclaré Mark Regev, qui a souhaité une « transparence totale » sur les éléments médicaux concernant la mort de Yasser Arafat. Mais, « même cela ne satisfera probablement pas tous ceux qui accusent automatiquement Israël de chaque problème ressenti », a-t-il ajouté.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette