Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Groupe de réflexion : Israël fait face à une campagne mondiale de (...)

Groupe de réflexion : Israël fait face à une campagne mondiale de délégitimation

Par Barak Ravid, Haaretz | adapté par desinfos

samedi 13 février 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Israël fait face à une campagne mondiale de délégitimation, selon un rapport de l’Institut Reut, à la disposition du cabinet depuis jeudi. Le Groupe de réflexion de sécurité socio-économique basé à Tel Aviv a appelé les ministres à considérer l’affaire comme une menace stratégique. Le rapport cite des manifestations anti-israéliennes sur les campus, des protestations lorsque les athlètes israéliens sont en compétition à l’étranger, des mouvements en Europe de boycott des produits israéliens, et les menaces de mandats d’arrêt contre les dirigeants israéliens qui visitent Londres.

Reut dit que la campagne est l’œuvre d’un réseau mondial de particuliers et d’organisations. Ils n’ont pas de hiérarchie ou de commandant en chef, mais travaillent ensemble, fondés sur une idéologie commune - décrivant Israël comme un Etat paria et niant son droit d’exister.

Reut a listé les principales plates-formes du réseau - Londres, Bruxelles, Madrid, Toronto, San Francisco et l’Université de Californie, Berkeley. Les militants du réseau - « delegitimizers » - selon le rapport, sont relativement marginaux : les jeunes, les anarchistes, les migrants et les militants politiques radicaux. Bien qu’ils ne soient pas nombreux, ils élèvent leur représentation grâce à l’aide de campagnes publiques et de la couverture médiatique, indique encore le rapport.

Les « delegitimizers » coopèrent avec les organisations qui se livrent à la critique « légitime » de la politique israélienne dans les territoires comme Amnesty et Human Rights Watch, brouillant la frontière entre la censure « légitime » et la délégitimation. Ils favorisent également les activités pro-palestiniennes en Europe, classées comme « branchées », indique le rapport.

Le réseau des militants ne sont pas principalement palestiniens, arabes ou musulmans. Bon nombre d’entre eux sont les activistes de gauche européens et nord-américains. La gauche occidentale a modifié son approche d’Israël et le considère désormais comme un état d’occupants, indique le rapport. Pour ces groupes de gauche, qui, dans les années 60, considéraient Israël comme un modèle pour une société égalitaire, une société socialiste, il incarne aujourd’hui le mal occidental.

Le réseau de délégitimation voit la lutte contre l’ancien régime en Afrique du Sud comme un modèle de succès. Il pense que, comme le régime d’apartheid, le modèle sioniste-israélien pourra être renversé et un autre modèle d’État peut être établi.

L’équipe de Reut énumère les symboles de héros que partage le réseau tels que le jeune Palestinien Mohammed al-Doura, la militant de la paix américaine Rachel Corrie et des événements communs comme la Conférence de Durban.

Les diplomates d’Israël à l’étranger, de leur côté, doivent lutter contre les tentatives visant à délégitimer le pays. « La combinaison d’une grande communauté musulmane, d’une gauche radicale influente, de médias de langue anglaise et un centre universitaire international font de Londres un terrain fertile pour la délégitimation d’Israël », déclare Ron Prosor, l’ambassadeur israélien à Londres.

Prosor donne de nombreuses interviews aux médias britanniques et des conférences dans les campus universitaires à travers le pays. Bien qu’il ait rencontré des manifestations anti-israéliennes sur presque tous les campus, Prosor a dit à son personnel d’augmenter leur activité sur les campus.

« Ce qui maintenant se passe dans les universités de Londres va se produire, au plus, dans cinq ans dans toutes les grandes universités aux Etats-Unis », dit-il.

Le rapport Reut explique qu’Israël n’est pas prêt à faire face à toute la menace de délégitimation. Le cabinet n’a pas défini le problème comme une menace et voit la scène diplomatique comme marginale par rapport au « militaire ».

« Le ministère des Affaires étrangères est construit pour répondre aux défis des années 60, et non des années 2000 », indique le rapport. « Il n’y a pas de budgets, les diplomates ne suffisent pas et il n’y a pas de doctrine diplomatique appropriée. »

Reut recommande la création d’un contre-réseau, dans lequel les ambassades d’Israël, dans les centres de délégitimation en activité, serviront de « bases avancées. »

Le rapport indique que les services de renseignements devraient surveiller les activités des organisations et étudier leurs méthodes. Le cabinet doit faire face aux groupes qui tentent de délégitimer Israël, mais doit récupérer ceux qui sont engagés dans la critique « légitime ».

Le rapport ajoute qu’Israël ne doit pas boycotter ces groupes, comme l’ambassade d’Israël à Washington le fait, avec l’aile gauche de J Street.

Boycotter les critiques se contente de les faire rejoindre les « delegitimizers », explique Reut.


http://www.haaretz.com/hasen/spages...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

A lire absolument
J’en ai marre. - février 2006
Il s’agit d’une crise antisémite - juin 2010
DesInfos.com vous présente tous ses vœux de paix, de santé et de réussite pour 5766 - septembre 2005
Le défi de la délégitimation d’Israël : Créer un pare-feu politique. Un rapport du Reut Institute de Tel Aviv - février 2010
La nouvelle provocation du président iranien - octobre 2006
La palme de la couverture « dégueulasse » du mois décernée à l’hebdomadaire « Courrier International » - mars 2004
Libérer les Palestiniens du Hamas - janvier 2009
Le plan de désengagement : le point d’information complet sur le site de l’Ambassade d’Israël en France - août 2005
En visite au Nord d’Israël - novembre 2006
L’ONU et la fin d’un rêve - décembre 2005
Arguments POUR Israël
Pourquoi Israël libère des vivants contre des morts ? - juin 2008
De la Shoa Jrusalem - avril 2009
Le « plan de convergence » pour déterminer les frontières d’Israël du futur Premier ministre israélien, Ehoud Olmert - avril 2006
La fin du judaïsme en terres d’Islam : une modélisation - janvier 2010
Israël défend ses citoyens - juin 2006
5 rappels de base au sujet de la « colonisation » - février 2011
Promouvoir Israël - février 2015
L’envers du dcor - juillet 2007
Les sous-marins israéliens en premiere ligne contre l’Iran ? - juillet 2009
A la Chambre des Lords : Discours quitable pour Isral, de la Baronne Deech, propos de Gaza - mars 2009
Lutte contre l’antisionisme et l’incitation à la haine
Philosémitisme - février 2009
La Solution Finale - mai 2009
Le Fonds national juif [KKL] réfute les accusations de la Ville de Genève - décembre 2011
Les Juifs antisionistes et la shoah - mai 2008
La Palestine suscite des mensonges - mars 2007
J’en ai marre. - février 2006
Troubles au concert de la chanteuse isralienne Noa - février 2009
PTITION CONTRE LE BOYCOTT UNIVERSITAIRE D’ISRAL - juin 2007
Les ’ahmadinéjades dieudoniennes’ : une écoeurante interview de Dieudonné par la TV iranienne, à propos de sa chanson « Shoananas » – Les ananas de l’Holocauste - avril 2010
Le plan B des Palestiniens : « La solution ? Un Etat unique, désionisé, laïque et démocratique » ... - juin 2006
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette