Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Iran : Paris maintient que le rapport de l’AIEA ne contient pas tous les (...)

Iran : Paris maintient que le rapport de l’AIEA ne contient pas tous les éléments

Par Guysen International News (avec agences)

mardi 8 septembre 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministère français des Affaires étrangères a maintenu lundi que toutes les informations à la disposition de l’AIEA sur le programme nucléaire iranien « ne sont pas reflétées » dans le dernier rapport de l’organisation sur le sujet. Le directeur de l’AIEA, Mohamed El Baradei, qui doit quitter ses fonctions le 30 novembre prochain, aurait dissimulé des informations capitales au sujet du dossier nucléaire iranien.

La France a reçu à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) « un briefing technique ouvert à l’ensemble des Etats membres », a expliqué la porte-parole adjointe du Quai d’Orsay lors d’un point presse régulier du ministère. Mais « toutes ces informations ne sont pas reflétées dans le rapport au Conseil des gouverneurs », a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que « c’était le sens de la demande exprimée » par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. « La seule motivation de la France est le plein respect par l’Iran de ses obligations internationales », a-t-elle dit.

Le directeur général de l’AIEA, Mohamed El Baradei, a rejeté lundi à Vienne les accusations selon lesquelles il aurait dissimulé des preuves contre l’Iran, ajoutant qu’elles ont été « motivées politiquement et absolument sans fondements ».

« Je suis consterné par les accusations de certains Etats membres, qui ont été livrées aux médias, que des informations n’ont pas été communiquées au conseil des gouverneurs », a-t-il déclaré devant les 35 membres de ce conseil réunis à Vienne.

Ces accusations émanaient récemment d’Israël et de France, alors que M. El Baradei qui quitte ses fonctions le 30 novembre, a été accusé, notamment par Washington, de ne pas s’être montré assez sévère avec l’Iran.
La semaine dernière, Bernard Kouchner avait demandé pourquoi M. El Baradei refusait de publier des annexes de son dernier rapport.

« Pourquoi ne nous communique-t-il pas les annexes de son rapport », s’était interrogé M. Kouchner devant quelques journalistes. « Il est clair, à la lecture des documents de l’AIEA, qu’aucune question n’a trouvé de réponse. Dans les annexes il y a très précisément des éléments qui nous permettent de nous interroger sur la réalité d’une bombe atomique ». « Il y a des problèmes d’ogives, de transport, etc. », avait-il ajouté sans toutefois donner plus de précisions.

El Baradei a toujours modéré les inquiétudes occidentales sur la question du nucléaire iranien. Dans une interview accordée le 1er septembre au « Bulletin of the Atomic Scientists », il jugeait « exagérée » la menace nucléaire iranienne. Prix Nobel de la Paix 2005, El Baradei n’a cessé de démentir les accusations de Washington et Jérusalem d’avoir sciemment dissimulé des informations sur le dossier iranien, dénonçant même des « motivations politiques ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette