Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Barak : « Le Hezbollah peut atteindre Dimona »

Barak : « Le Hezbollah peut atteindre Dimona »

israelinfos.net

mardi 25 novembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a déclaré, lundi matin, que le Hezbollah possède désormais des missiles « capables d’atteindre Tel Aviv, Ashkélon, Beer Sheva et Dimona », autrement dit la quasi-totalité du pays. « Le parti de Dieu de Hassan Nassrallah a multiplié par trois, par rapport à la période qui a précédé la seconde guerre du Liban, en 2006, ses capacités militaires », a notamment indiqué le chef du parti Travailliste, « et il détient aujourd’hui quarante deux mille missiles, alors qu’avant la dernière confrontation avec Israël, il n’en possédait que quatorze mille ».

Barak a également mis en garde les autorités du pays du Cèdre, à propos des dernières manœuvres entreprises par les milices chiites pro-iraniennes : « Nous constatons que la résolution 1701 de l’ONU n’est pas respectée sur le terrain, et le Hezbollah continue à mettre en péril la stabilité du Liban, et ses infrastructures, qui pourraient devenir des objectifs pour nous si nous sommes attaqués ».

Selon Barak, qui a encouragé la poursuite des négociations israélo-syriennes, « la République islamique d’Iran continue à narguer le monde entier, tout en oeuvrant au développement de son programme nucléaire ».

Il a précisé que « pour Israël, toutes les options demeurent ouvertes », avant d’ajouter que « toute précision supplémentaire » sur la question ne « ferait que causer du tort à nos services de sécurité ».

Il a par ailleurs indiqué que « la situation, dans la bande de Gaza, tend à se stabiliser, après deux semaines et demi de violation de la trêve par les groupes armés palestiniens ».

« J’accorde une grande importance à chaque jour qui se passe dans le calme ; durant la période qui a précédé l’accord de cessez-le-feu signé avec le Hamas, nous enregistrions une moyenne de cinq cents incidents mensuels ; depuis le début de l’accalmie, nous en avons enregistré moins de dix par mois », a-t-il enfin souligné.

Politique

Yaalon vivement critiqué

Alors que l’ancien chef d’état-major, Moshé Yaalon, a nié avoir parlé, dans un entretien accordé à un journal australien, de la possible liquidation du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, de nombreux politiciens, peu impressionnés par ces démentis, ont vivement critiqué Yaalon.

«Les fantasmes et les formules totalement irresponsables de Yaalon sur l’élimination physique du chef du régime des Mollahs sont peut-être nécessaires dans le cadre des élections du Likoud», que Yaalon a annoncé son intention de rejoindre, «mais elles sont d’abord susceptibles d’embraser tout le Moyen Orient et de provoquer l’isolement d’Israël sur la scène internationale, tout en gênant ceux qui déploient d’innombrables efforts afin de stopper le développement du programme nucléaire iranien», a notamment estimé le député Ofir Pinès (Travailliste), avant d’ajouter : «En fait, lorsqu’il s’exprime ainsi, Yaalon révèle le vrai visage du Likoud ; il y a des hommes, tel Ehud Barak, qui œuvrent en silence et avec d’autant plus d’efficacité, mais il y en a d’autres qui préfèrent s’égosiller comme les derniers des excités et mettre l’Etat hébreu en danger».

Le député Avshalom Vilan (Meretz) a pour sa part considéré qu’en «disant ce qu’il a dit à son interviewer du Sidney Morning, Yaalon a décidé d’en finir avec toute retenue, et ce qui est très inquiétant, c’est qu’il s’apprête à rejoindre les rangs du Likoud dans un tel état d’esprit».
«Pour commencer», a encore indiqué Vilan, en faisant allusion aux propos tenus par Yaalon avant-hier, «il avait considéré que tous les arabes du pays sont anti-israéliens ; aujourd’hui, voilà qu’il propose d’abattre Ahmadinejad ; à ce rythme, qui sait vers quels dangers cet homme-là peut nous mener ?».

"Lignes rouges"

La Secrétaire générale du parti Kadima, Tzipi Livni, a déclaré, dans la soirée de dimanche, face à des responsables d’organisations juives de la diaspora favorisant l’immigration juive vers Israël, qu’elle a «démontré», lors de ses tentatives de formation d’un nouveau gouvernement, qu’il existe à ses yeux des «lignes rouges à ne jamais dépasser».

«Dans le cadre d’un gouvernement de coalition», a-t-elle notamment indiqué, «nos possibilités de faire progresser des idées auxquelles je crois, ainsi que tous les membres de ma formation politique, auraient été quasiment nulles». Elle a précisé que les «idées» en question «concernent des sujets fondamentaux comme les lois du mariage, ou celles de la conversion au judaïsme».

«Ce sont là des problématiques auxquelles nous sommes forcés de trouver des solutions, et même si en disant cela, nous pouvons paraître anti-religieux, j’affirme qu’il n’en est rien, et que les solutions à ces dossiers sensibles doivent être trouvées dans un cadre qui ne représentera aucune menace pour l’orthodoxie».


Société

Coup de filet anti-drogue : 35 arrestations

La police a autorisé à la publication, lundi matin, une information selon laquelle un homme, «longuement formé par les services de la brigade des stupéfiants», a réussi, «durant ces neuf derniers mois», à pénétrer les réseaux de trafic de drogue les plus «fermés du pays», notamment dans les villes de Kyriat Gat, Kyriat Malachie et Ashdod, où il a permis aux forces de l’ordre d’interpeller trente cinq «gros trafiquants», qui étaient en possession «de milliers de cachets d’ecstasy et d’importantes sommes d’argent».

Selon le site Internet Ashdod News, l’indicateur n’a que vingt cinq ans, se nomme Dasali Abara, et s’est fait passer pour un «organisateur de fêtes techno» cherchant à acquérir des «grandes quantités d’ecstasy destinées à être revendues au cours des soirées qu’il programmait dans la région».
Durant les semaines qui ont précédé l’opération lancée par la police dans la nuit de dimanche à lundi, Abara avait organisé plusieurs transactions, et permis aux responsables de la lutte anti-drogue d’identifier «les principaux dealers locaux, parmi lesquels se trouvent une femme et deux mineurs dont les casiers judiciaires était déjà extrêmement chargés».


Etranger

Castro : les USA "exploitent" Al Qäeda

L’ancien président et «héros révolutionnaire» de la Havane, Fidel Castro, a publié dans la soirée de dimanche un article sur le site Internet du gouvernement cubain dans lequel il estime, entre autres accusations, que «le gouvernement des Etats-Unis cultive la peur d’Al Qäda, parmi les citoyens américains» afin de justifier son programme de «domination du monde» et sa «politique étrangère, surtout au Moyen Orient».

«L’Amérique exploite Oussama Ban Laden afin de pouvoir inventer des prétextes visant à poursuivre son plan impérialiste qui a été décidé de longues années avant les attentats du 11 septembre 2001», écrit-il notamment, «et ce n’est d’ailleurs pas la première fois dans leur histoire que les USA se forgent des ennemis imaginaires dans le seul et unique objectif de faire progresser leurs intérêts».
Rappelons que l’ex-compagnon de route de Che Guevara, qui a confié la direction du pays à son propre frère, Raoul Castro, n’a plus fait la moindre apparition publique depuis juillet 2006, ce qui suscite depuis de nombreux commentaires sur son état de santé.

Attentat dans une église

Un homme armé s’est introduit dans une église du nord du New Jersey, durant la nuit de dimanche à lundi, avant d’ouvrir le feu sur les fidèles réunis pour y célébrer un office religieux.
Trois personnes ont été touchées, l’une d’elle se trouvant, selon les services médicaux, dans un état «critique».

L’agresseur a pu prendre la fuite avant l’arrivée des forces de l’ordre. Selon des informations publiées peu après, l’attentat visait un lieu de culte chrétien essentiellement fréquenté par des membres de la communauté pakistanaise locale.
Les enquêteurs, qui n’ont toujours pas interpellé le moindre suspect, considèrent qu’il pourrait s’agir d’un «règlement de comptes intercommunautaire», de vives tensions religieuses opposant les chrétiens aux musulmans pakistanais, ou d’une attaque à caractère xénophobe, lancée par des milieux néonazis, lesquels redoublent d’activisme depuis l’élection de Barack Obama, dont certains appellent purement et simplement à «l’élimination».


Monde arabo-musulman

Rencontre Suleiman-Ahmadinejad

Selon une information diffusée par l’agence de presse iranienne Fars, le président Mahmoud Ahmadinejad a accueilli lundi à Téhéran son homologue libanais, Michel Suleiman, au cours d’une cérémonie officielle organisée au palais présidentiel.
Le chef du régime des Mollahs a notamment déclaré que «la République islamique d’Iran se tiendra toujours prête à agir en faveur du gouvernement et du peuple libanais».

Evoquant la seconde guerre du Liban, qu’il a qualifiée de «victoire contre l'entité sioniste», Ahmadinejad a estimé que «la nation libanaise a laissé l’ennemi à son désespoir, et a mis un terme à la legende selon laquelle il n’est pas possible de vaincre l’armée des sionistes».

Nouveau "Réseau sioniste" en Iran

Alors que les autorités iraniennes viennent d’annoncer l’exécution d’un «agent du Mossad», le général Mohammed Ali Jafari, chef suprême des Gardiens de la révolution, a indiqué, lundi après-midi, dans une interview diffusée à la radio, que les forces de l’ordre ont «réussi à démanteler un autre réseau d’espionnage dont tous les membres travaillaient pour les services secrets israéliens».

L’agence de presse officielle de Téhéran, Fars, a pour sa part souligné que «ces espions ont essayé de rassembler des informations sur le programme nucléaire iranien actuellement en cours de développement, mais également sur les méthodes de travail des unités d’élite appartenant aux Gardiens de la révolution».
La police n’a pas encore précisé le nombre de personnes arrêtées, se contentant d’indiquer qu’elle a procédé à «plusieurs interpellations».

Kuntar "félicite" Nassrallah

Le terroriste libanais Samir Kuntar, récemment libéré par l’Etat hébreu, s’est rendu, lundi, à la frontière israélo-syrienne, afin de participer à une rencontre organisée annuellement, durant laquelle des arabes israéliens, qui ont des proches en Syrie, communiquent à l’aide de mégaphones avec ces derniers qui se trouvent de l’autre côté de la ligne de démarcation.

«Je félicite notre leader, le cheikh Hassan Nassrallah, ainsi que les habitants du Golan qui conservent un lien solide avec leurs frères arabes en s’identifiant à la patrie syrienne, et j’exprime l’espoir qu’approche enfin le jour de la victoire et de la libération», a notamment affirmé Kuntar.
Louant ensuite «le grand leader arabe Bachar El Assad», il a annoncé que «les hommes et les femmes du Golan, comme tous les citoyens syriens, encouragent le président syrien et lui promettent de se trouver toujours à ses côtés».
L’ancien membre du Front de Libération de la Palestine, qui a passé trente ans dans les prisons israéliennes, après avoir perpétré un massacre dans le nord du pays, a toutefois confessé publiquement la «tristesse» qu’il éprouve lorsqu’il lui arrive de songer qu’entre le moment de son arrestation, et celui de sa libération, «la situation stratégique de la Syrie face à l’ennemi israélien n’a pas évolué».


Nouvelles brèves

Israël, le 24/11/08

Economie : Le dollar a perdu lundi 0,721% par rapport à son cours de la veille et s'est échangé à 3,993 shekels, tandis que l'euro était en hausse de 0,998%, à 5,0919 shekels.

Sécurité : Une roquette Qassam tirée depuis la Bande de Gaza s'est abattue dans le Néguev occidental sur la localité de Netiv Haassara. On ne déplore aucun blessé.

Justice : Migron, une implantation située près d'Ofra en Judée Samarie, et devant être évacuée prochainement, sera transférée à Adam, une localité située au nord-est de Jérusalem, où un nouveau quartier sera destiné aux résidents expulsés.

Autorité palestinienne : A l'occasion des fêtes de Noël, le ministre de la Défense Ehud Barak a autorisé le déploiement de policiers palestiniens à Bethlehem. Ces nouvelles mesures s'inscrivent dans le cadre de gestes en faveur de l'Autorité palestinienne.

Sécurité : Des gardes-frontières ont ouvert le feu sur des suspects qui tentaient de s'infiltrer clandestinement à l'intérieur du territoire israélien près de la frontière égyptienne.

Société : Des milliers de personnes participeront mardi à une marche de protestation afin d'empêcher l'évacuation de la Maison de la Paix, près de Hébron.

Sécurité : Le ministre de la Défense envisage une opération militaire dans la bande de Gaza afin de libérer le soldat Guilad Shalit, captif depuis juin 2006 du Hamas, qui exige en échange la libération d'un millier de prisonniers palestiniens. "Les négociations ne sont pas la seule option, même si cela implique des décisions difficiles et même si cela entraîne des opérations dangereuses" a notamment déclaré Ehud Barak.

Sécurité : Tsahal a arrêté durant la nuit en Judée Samarie, trois Palestiniens recherchés pour activités terroristes.

Divers : Le terroriste Samir Kuntar, récemment libéré par Israël, s'est adressé depuis la partie syrienne du Golan à des centaines de Druzes israéliens se tenant de l'autre côté de la frontière, les assurant que "le drapeau syrien flotterait bientôt sur tout le Golan". Parmi eux se trouvaient le député israélien Saïd Nafa (Balad), et le Sheikh Raed Salah', un des chefs du Mouvement Islamique Arabe Israélien.


Nouvelles brèves, International

Monde, le 24/11/08

ARMENIE : Lors de la visite du secrétaire du Conseil de sécurité iranien,Saad Jalili, son homologue arménien, Arthur Baghdasaryan, l'a assuré que son gouvernement soutenait «le programme nucléaire civil» de l'Iran.

ESPAGNE : Des centaines de personnes se sont rassemblées à Madrid pour célébrer le souvenir de l'ancien dictateur Francisco Franco, peu après que la justice eut renoncé à enquêter sur les atrocités commises pendant la guerre civile et la dictature qui a suivi. Nombreux d'entre eux arboraient des symboles du régime franquiste et ont fait le salut fasciste.

SRI LANKA : 120 Tigres tamouls et 27 soldats ont été tués au cours de violents affrontements dans le village de Nalloor dans le secteur de Kilinochchi.

LIBAN : Des milliers de personnes se sont réunies hier dans le cadre du Forum de Beyrouth pour célébrer deux événements : le 72ème anniversaire de la création du parti Kataëb (Phalanges libanaises), ainsi que l'assassinat de Pierre Gemayel junior, fils d'Amine Gemayel.

IRAN : Selon des sources officielles proches du Hezbollah, le gouvernement iranien va offrir une aide militaire au Liban. Le président libanais, Michel Sleimane, a entamé ce matin une visite de deux jours en Iran, la première dans ce pays depuis son élection en mai dernier.

VIETNAM : Le gouvernement a annoncé l'ouverture prochaine d'une ambassade à Tel-Aviv. Israël et le Vietnam entretiennent des relations diplomatiques depuis 1976.

THAILANDE : Des milliers d'opposants au gouvernement ont encerclé le bâtiment du Parlement à Bangkok. L'Alliance du Peuple pour la Démocratie appelle à renverser le Premier ministre en place Somchai Wongsawat, accusé d'être "la marionnette" de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, actuellement en exil après son éviction en 2006 par un coup d'état militaire, sur fond d'allégations de corruption et d'abus de pouvoir.

VENEZUELA : Malgré une progression de l'opposition, Hugo Chavez a remporté les élections régionales et municipales. "La voie démocratique que le Venezuela a choisie, a été ratifiée ; c'est la victoire du Venezuela", a déclaré le président à ses partisans.

IRAK : Deux attentats ont été perpétrés à Bagdad, faisant au moins 18 morts et 18 blessés. Une kamikaze s'est fait exploser près de la Zone Verte tandis qu'une bombe éclatait au passage d'un minibus du ministère du Commerce.

COREE DU NORD : Pyongyang a annoncé de nouvelles sanctions contre la Corée du Sud, notamment la fermeture de la frontière et l'arrêt des liaisons ferroviaires, en réaction à l'envoi par des militants sud-coréens, depuis la frontière, de milliers de tracts, attachés à des ballons, dénonçant le régime nord-coréen et appelant les Nord-Coréens à se soulever contre Kim Jong-il.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette