Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Nouvelle violation de la trêve entre Israël et le Hamas

Nouvelle violation de la trêve entre Israël et le Hamas

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

lundi 7 juillet 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’armée israélienne annonce lundi que des terroristes palestiniens ont tiré un obus de mortier sur le point de passage de Karni, par lequel transitent les marchandises à destination de la bande de Gaza.

Cette nouvelle violation de la trêve entre Israël et le Hamas n’a pas fait de blessé.

En vertu de l’accord de cessez-le-feu du 19 juin, Israël s’est engagé à rouvrir les points de passage avec Gaza pour permettre l’approvisionnement en vivres, carburant et matériel, et alléger ainsi le blocus mis en place après la prise du pouvoir par le Hamas dans la bande de Gaza il y a un peu plus d’un an.

Mais à plusieurs reprises, l’Etat hébreu a refermé ces points de passage, pour répondre aux tirs de roquettes ou d’obus qui se sont poursuivis de manière sporadique depuis le début de la trêve.

Cette nouvelle entrave au cessez-le-feu intervient alors qu’Israël avait rouvert hier trois points de passage fermés depuis jeudi.

Par ailleurs, à Naplouse en Judée-Samarie, des soldats israéliens ont perquisitionné tôt lundi quatre établissements appartenant à une organisation caritative du Hamas, dont une école pour filles et un centre médical, selon des témoins.

Ceux-ci rapportent que les soldats ont saisi des ordinateurs, des documents, de l’argent en liquide et du mobilier, et fermé les quatre établissements.

Tsahal n’a pas encore commenté ces informations.


L’échange de prisonniers se prépare

Un cimetière déclaré zone militaire sera le lieu du transfert de prisonniers

Dans le cadre de l’accord d’échange de prisonniers, le négociateur israélien, Ofer Dekel, s’est rendu lundi 7 juillet en Europe pour récupérer un rapport du Hezbollah. Ce dossier compile notamment des informations concernant le sort du pilote israélien disparu Ron Arad.

En échange du rapport, Israël devra fournir des informations concernant quatre diplomates iraniens disparus au Liban en 1982.

Dans le même temps, le commandant général de l’armée pour la région Nord, Gadi Eizenkot, a choisi un cimetière près de Safed pour organiser l’échange de prisonniers avec le Hezbollah. Dans ce cimetière, désormais déclaré zone militaire, reposent les corps de plusieurs soldats ennemis.

Des sources gouvernementales indiquent que les détails de l’échange devront encore être mis au point par le négociateur israélien Ofer Dekel, selon lequel la procédure n’aura pas lieu avant la semaine prochaine.

Selon l’armée israélienne, ses soldats auraient déjà commencé à préparer les lieux de l’échange. Les corps de plusieurs douzaines de combattants libanais et palestiniens seront rendus au Liban dans le cadre de l’accord conclu par le cabinet, dimanche 29 juin.

Bien que le gouvernement israélien annonce la date du transfert pour la semaine prochaine, l’agence de presse palestinienne Maan a toutefois annoncé que le premier stade de l’échange débuterait jeudi 10 juillet.

Cette première étape comprendrait la libération du terroriste Samir Kuntar ainsi que celle de trois autres prisonniers. Eldad Réguev et Ehoud Goldwasser seraient également inclus dans ce premier échange. Selon la même agence de presse, la seconde phase marquerait la libération de Dalal Moughrabi, femme terroriste ayant participé à l’assassinat de 36 Israéliens et un citoyen américain en 1978.

Le rapport de l’agence de presse indique également que les restes de Moughrabi seront reçus dans le cadre d’une « grande cérémonie officielle » organisée par le Fatah. La cérémonie permettrait notamment de démontrer « la fierté ressentie par le peuple pour Moughrabi ainsi que sa résistance héroïque contre l’occupation israélienne ».

Pétition contre la libération de Kuntar

La famille d’Eliahou Shahar, l’officier de police tué en 1979 par Samir Kuntar, a déposé à la Haute Cour de justice une pétition qui s’oppose à la libération du terroriste dans le cadre d’un échange de prisonniers entre le Hezbollah et Israël.

“La décision de relâcher cet assassin fait sérieusement de la peine aux victimes”, annonce le document. “Elle diminue la peine que ce terrible meurtrier mérite et laisse croire aux victimes que ses crimes peuvent être pardonnés”.

D’après les membres de la famille, aucun responsable du gouvernement ne les a contactés à propos des détails de l’échange de prisonniers. D’ailleurs, ils déclarent qu’ils étaient totalement opposés à un accord incluant la libération du terroriste libanais.

Kuntar, un partisan du Front de libération de la Palestine, est responsable, avec trois autres complices, de l’enlèvement et du meurtre de trois personnes - Eliahou Shahar, Dany et Einat Haran.

Echange d’informations entre Israël et le Hezbollah

Un négociateur israélien se trouvait lundi en Europe pour y recevoir, des mains d’un médiateur allemand de l’ONU, un rapport du Hezbollah libanais sur Ron Arad, ont annoncé des responsables du ministère de la Défense.

Le document que devrait se voir remettre le négociateur Ofer Dekel contient des informatons détaillant les efforts faits par le Parti de Dieu pour éclairer le sort de Ron Arad. L’avion de ce dernier s’était écrasé au Liban. Arad avait ensuite été capturé vivant par des militants chiites, avant de passer de mains en mains et de disparaître sans laisser de traces il y a 20 ans. Des informations faisaient état d’un transfert aux mains du Hezbollah, puis vers l’Iran, mais aucune preuve n’en a jamais attesté.

L’Etat hébreu doit de son côté fournir des informations sur quatre diplomates iraniens disparus au Liban en 1982, Téhéran affirmant qu’ils auraient été enlevés par des miliciens libanais pro-israéliens et remis à Tsahal. Israël a toujours démenti ces faits et selon Samir Geagea, ancien chef des Forces Libanaises (milice chrétienne), ils ont été abattus par les miliciens.

Cet échange d’informations intervient dans le cadre de l’accord entre Israël et le Hezbollah, par lequel l’Etat hébreu doit remettre au parti chiite quatre prisonniers libanais contre les corps de deux soldats israéliens.

Aucune date précise n’a été fixée pour l’opération, mais le chef spirituel du Hezbollah Hassan Nasrallah a évoqué la date de la mi-juillet.

Kasher : « De nouvelles questions émergent après l’accord »

« Le temps est venu d’adopter une politique gouvernementale sur les échanges de prisonniers et le prix devrait être différent pour les soldats vivants et les soldats morts », a déclaré au Jerusalem Post Asa Kasher, un membre de la nouvelle équipe ministérielle de la défense chargée de délibérer sur ces questions. Après l’approbation du cabinet sur l’échange de prisonniers, le débat a fait rage sur la décision du gouvernement et sur la manière dont il devrait réagir si des décisions semblables devraient être prises à l’avenir.

Maintenant que l’accord est conclu, de nouvelles questions émergent et Kasher, professeur à l’université de Tel-Aviv et auteur du Code de conduite de Tsahal en 1992, a déclaré qu’un code politique pouvant s’appliquer à des négociations futures aurait du être établi depuis longtemps. Kasher figure parmi les membres de l’équipe chargée de formuler une politique future et nommée par le ministre de la Défense. Il travaillera aux côtés de l’ancien membre de la Haute Cour de justice, Meïr Shamgar, et du commandant Amos Yaron.

Des officiels de la Défense ont déclaré que la nouvelle politique entrerait en vigueur après le retour des soldats Gilad Shalit, Eldad Réguev et Ehoud Goldwasser. Tout en refusant de développer, Kasher a ajouté que « certaines choses entendues ces mois passés ont entaché les négociations et en ont probablement fait augmenter le prix. Ce dont nous avons besoin ce sont de principes s’appliquant partout, pour que nous n’ayons pas à en débattre à chaque fois. »

Maintenant que Kasher a été nommé membre de la commission qui supervisera la création de ces principes, les propositions suggérées la semaine dernière devraient être mises en application.

L’idéal, a dit Kasher, serait une déclaration officielle sur le devoir du gouvernement envers ses soldats et ses civils qui sont « aux mains de l’ennemi. Nous les avons envoyés là-bas, c’est notre devoir de les ramener. »

AUTORITÉ PALESTINIENNE

Analyse : Gaza la forteresse

Depuis que l’accord sur le « tahadiyeh » (l’accalmie) a été atteint entre le Hamas et Israël le 19 juin, les frontières entre Israël et la bande Gaza ont été fermées à six reprises en réponse aux roquettes palestiniennes.

Les officiels israéliens reconnaissent qu’aucune de ces attaques n’a été perpétrée par le Hamas qui continue néanmoins d’être très actif : l’aile militaire de l’organisation met en place des préparatifs fondés sur une stratégie sophistiquée pour contrer une éventuelle opération d’envergure de Tsahal.

La stratégie du Hamas est calquée sur la doctrine du groupe « muqawama » (« la résistance »). D’après celle-ci, le talon d’Achille d’Israël réside dans son incapacité d’assimiler un grand nombre de pertes humaines militaires et civiles.

Selon le mouvement islamiste, la confiance d’Israël peut être brisée par l’usure et les pertes humaines, tant militaires que civiles.

En cas d’incursion majeure de Tsahal, le Hamas chercherait à continuer de faire tomber une pluie incessante de roquettes sur les communautés israéliennes proches de la bande de Gaza. Il mettrait ainsi à mal « l’invulnérabilité » des chars et de l’aviation israélienne.

Non seulement le Hamas s’arme jusqu’aux dents à Gaza, mais en plus il recrute de nouveaux combattants. Un recrutement intensif a d’ailleurs eu lieu le mois passé.

De nouveaux combattants ont été incorporés dans les Brigades Izzadin Kassam - l’aile militaire du Hamas - et dans la Force exécutive, le groupe le plus récent créé depuis la victoire du Hamas aux élections de janvier 2006. La Force exécutive a joué un rôle clé dans le coup du Hamas face au Fatah en 2007. Le Hamas prétend disposer aujourd’hui de 20 000 hommes armés.

Les dirigeants de l’organisation islamiste pensent que les Israéliens ne recherchent que la paix et la tranquillité, ce qui les rend vulnérables. Devenue une véritable forteresse, la bande de Gaza pourrait se métamorphoser en une puissante arme de combat dès que le Hamas en aura choisi le moment.

MOYEN-ORIENT

Liel : La Syrie prête à rompre ses liens avec l’Iran

La Syrie est prête à rompre ses liens avec l’Iran si les Etats-Unis la soutiennent financièrement et militairement, a déclaré Alon Liel, ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien, au Sunday Telegraph.

Selon Alon Liel, qui a été impliqué dans les négociations secondaires avec des représentants syriens, le président Bachar el-Assad pourrait accepter un accord qui affaiblirait l’influence iranienne au Moyen-Orient.

Liel a affirmé que les chances d’une paix avec la Syrie étaient, aujourd’hui, plus grandes. Cependant, il a ajouté qu’il faudrait certainement attendre l’élection du nouveau président des Etats-Unis pour qu’un accord soit conclu.

« [Les Syriens] ne demandent pas seulement le Golan mais également un changement de la part de Washington, qui leur permettrait de sortir de l’isolation internationale » a déclaré Liel. « Je pense qu’ils n’accepteront pas [l’accord] sans être sûre d’avoir une alternative à l’Iran. »

SPORT

JO 2008 : Itaï Chamma, qualifié pour le 200 mètres dos

Itai Chamma, âgé de 22 ans, a été le premier nageur de l’équipe de natation israélienne à se qualifier pour les jeux Olympiques de Beijing, en atteignant les demi-finales du 200 mètres dos lors des championnat du monde l’année dernière.

A Beijing, six autres nageurs israéliens l’accompagneront.

Chama, qui a terminé à la 15e place des championnats d’Europe en Mars dernier, espère à cette occasion battre le record israélien vieux de cinq ans du 200 mètres dos de Yoav Gat, soit 1:59:22.

Itai Chama s’est entraîné tout au long de l’année aux Etats-Unis, à l’université de l’Ohio.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette