Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël-Syrie : reprise des négociations indirectes

Israël-Syrie : reprise des négociations indirectes

israel-infos.net

lundi 16 juin 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

En dépit des récentes diatribes du vice-ministre syrien des Affaires étrangères, le processus diplomatique, entre Jérusalem et Damas, doit reprendre cette semaine, en Turquie. Des consultations avec des diplomates français sont ensuite prévues à Paris .

Yoram Torbowitz et Shalom Tordjman, deux « très proches » conseillers du Premier ministre israélien, Ehud Olmert, sont arrivés, dimanche après-midi, à Istanbul, pour inaugurer la seconde phase des pourparlers de paix avec la Syrie, par le biais de médiateurs turcs.

Plusieurs rencontres sont prévues, sur fond de déclarations, qualifiées par Jérusalem de « belliqueuses », du vice-ministre syrien des affaires étrangères, Fayçal Al Maqdad, selon lequel il existe actuellement « plusieurs possibilités », pour son pays, « de libérer le plateau du Golan, y compris par des moyens non diplomatiques ». Al-Maqdad a par ailleurs exhorté, dans les colonnes du quotidien jordanien A-Doustour, les « colons israéliens établis sur le territoire syrien occupé » à « comprendre que le Golan ne leur appartient pas, et à ne pas y élever leurs enfants, car ils ne sont pas les fils de cette terre et n’y jouiront jamais du repos ».

Torbowitz et Tordjman doivent ensuite se rendre à Paris lundi soir, afin d’y rencontrer, le lendemain, des conseillers du président français Nicolas Sarkozy, avec lesquels ils définiront le cadre exact de ce second cycle de « discussions indirectes » entre l’Etat hébreu et le pouvoir baasiste.

Selon Tordjman, si ces rencontres s’avèrent « constructives », il est possible qu’elles « préfigurent des négociations directes, durant lesquelles diplomates israéliens et syriens se retrouveront autour d’une même table, dans une pièce commune, face à face ».

Diplomatie

Rencontre franco-syrienne

Selon des sources proches du gouvernement français, deux émissaires de Nicolas Sarkozy, le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant et le conseiller diplomatique du président de la République Jean-David Lévitte, ont rencontré, dimanche après-midi, le chef du régime syrien, Bachar El Assad. Leurs échanges, qualifiés par la presse de « constructifs », ont porté sur les relations entre les deux pays, sur la situation politique au Liban, et sur le processus diplomatique en cours entre Damas et Jérusalem.

Sur les traces de Sadate ?

Le président israélien, Shimon Pérès, a déclaré dimanche soir que « si les syriens ont réellement l’intention de parvenir à la paix, ils doivent accepter le principe d’une rencontre au sommet entre le Premier ministre, Ehud Olmert, et le chef de l’Etat syrien, Bachar El Assad ».

Il a souligné qu’une telle rencontre constitue la « condition nécessaire » pour dépasser les « obstacles psychologiques et le manque de confiance entre les deux pays », avant d’ajouter : « Sans la visite du président Anouar El Sadate à Jérusalem, il n’y aurait jamais eu la paix entre Israël et l’Egypte ». 

Au cours d’un entretien publié dans le supplément du week-end d’un journal indien, le président syrien, Bachar El Assad, déclarait pour sa part que les négociations actuelles avec l’Etat hébreu se déroulaient de façon indirecte « en raison de la récente opération lancée par l’armée de l’air israélienne contre notre territoire ». 
Le chef du régime baasiste a par ailleurs souligné que l’Etat juif « n’a jamais exigé de la Syrie qu’elle mette un terme à ses relations avec l’Iran, le Hezbollah ou le Hamas ». Enfin, il a spécifié que son pays n’a « rien à offrir aux israéliens en contrepartie de la restitution du Golan ».

Economie

Taux d’inflation en hausse

Le Bureau central des statistiques a publié ce week-end des chiffres indiquant que l’indice des prix du mois de mai dernier avait progressé de 0,7%, portant les prévisions du taux d’inflation annuel à 5,4%, alors que le gouvernment tablait sur une fourchette située entre 1 et 3% pour toute l’année 2008.
Ce mauvais indice est notamment dû à la hausse de 5% du tarif des carburants, et de l’augmentation des prix des fruits, légumes, viande et poisson.

Société

La droite radicale contre la Gay Pride

Itamar Ben Gvir et Barouch Marzel, deux activistes connus d’ultra-droite, ont décidé de présenter un recours devant la Haute Cour de justice israélienne, afin « d’empêcher la tenue de la Gay Pride », qui doit avoir lieu la semaine prochaine, à Jérusalem. 
Selon eux, le défilé doit passer « à proximité de certains quartiers orthodoxes » et risque, du fait des « provocations immorales dont se rendent coupables les participants de cette manifestation », de « froisser la sensibilité » de leurs habitants.

Culture

Leonard Cohen en Israël

Cette fois, c’est officiel : Leonard Cohen, dont les œuvres tant littéraires que musicales comptent parmi les entreprises artistiques majeures de notre époque, se produira en Israël, le 18 septembre prochain, au stade de Ramat Gan. Rappelons que la traduction hébraïque de son dernier recueil de poèmes, intitulé The Book of Longing, qui contient également de magnifiques illustrations réalisées par Cohen lui-même, a été récemment publiée aux éditions Zmora Bitan (traduit de l’anglais par Kobi Meydan, 2007) et accueilli comme un événement par l’ensemble de la critique.

Monde arabo-musulman

Al Qaëda : entre Djihad et bureaucratie

Selon le site Internet Ynet, qui citait ce week-end des sources diffusées par la chaîne américaine CNN, « des milliers de documents appartenant aux cellules d’Al Qaëda ont été confisqués en Irak », et leur décryptage permet de mieux comprendre le fonctionnement de l’organisation d’Oussama Ben Laden, qui se caractérise notamment par une extrême rigidité bureaucratique, un endoctrinement systématique et une initiation méthodique de ses membres aux arcanes de la Guerre sainte.

Etranger

Iran : le chef de la police sort de prison

La presse iranienne a annoncé, dimanche matin, la libération de Raza Zaari, ancien chef de la police de Téhéran, et notamment responsable des patrouilles de la « brigade des mœurs », chargées de faire appliquer une stricte « morale sexuelle » dans les rues de la capitale. Après deux mois de détention, le tribunal chargé de l’affaire a décidé de « fermer le dossier Zaari pour manque de preuves ». Rappelons que des agents iraniens l’avait interpellé en « flagrant délit », dans une maison close, en compagnie de six prostituées.

Opération afghano-américaine à Kandahar

Après l’évasion de plusieurs dizaines de talibans, samedi, du centre pénitentiaire de Kandahar, dans le sud du pays, où ils étaient détenus pour leur implication dans des attentats, une unité afghano-américaine a lancé une vaste opération, dimanche après-midi, au cours de laquelle « au moins quinze hommes », parmi les djihadistes enfuis, ont été tués, tandis que vingt autres ont été arrêtés, et « reconduits en cellule ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette