Bandeau
DESINFOS.COM
Slogan du site

Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit
pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël

La condamnation par le Conseil de Sécurité de l’ONU de l’attentat de Netanya a été refusée en raison des « réserves » de l’Algérie
Article mis en ligne le 7 décembre 2005
dernière modification le 8 décembre 2005

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a échoué à trouver un accord mardi sur une déclaration condamnant l’attentat-suicide de Netanya, après une discussion entre les Etats-Unis et l’Algérie, le seul membre arabe de conseil.

Une déclaration, semblable à été adoptée par le quartet des conseillers au processus de paix au Moyen-Orient qui a aussi pressé la Syrie de fermer les bureaux du Jihad Islamique, qui a revendiqué l’attentat de lundi qui a tué cinq Israéliens et en a blessé plus de 35.

L’Ambassadeur John américain Bolton à l’ONU a dit que l’Algérie n’approuvait pas la déclaration « et nous n’allons pas simplement pas accepter de diluer une déclaration de presse du Conseil de sécurité. »

Par contraste avec les résolutions, les 15 membres de conseil doivent approuver les déclarations.

L’ambassadeur à l’ONU de l’Algérie, Abdullah Baali, a dit qu’il avait proposé une réunion de diplomates cadets pour discuter du projet et fait des suggestions mais Bolton a refusé.

« A prendre ou à laisser n’est pas la voie des travaux du conseil qui doivent fonctionner, » a-t-il dit à Reuters.

Baali a dit qu’il était prêt à discuter de la mention de la Syrie, mais avait aussi cherché à dire quelque chose sur « l’utilisation disproportionnée de la force » par Israël qui a abouti à la mort d’un enfant dans la ville de Rive Occidentale de Djénine la semaine dernière.

Mais Bolton a dit que Baali avait objecté sur la référence à la Syrie et au groupe de Jihad Islamique.

« Il n’y a aucune question à se poser ici pour ce qui a conduit à l’attentat ou d’où les ordres sont venus, » a dit Bolton. « Il n’y a rien à abandonner ou à négocier. »

Israël intensifie les opérations militaires après l’attentat à l’entrée à une galerie marchande dans la ville du bord de la mer. Le jihad Islamique a pris la responsabilité de l’attentat de Netanya comme des trois attentats-suicide précédents cette année.

Le quartet des conseillers au Moyen-Orient - les Etats-Unis, la Russie, l’Union européenne et les Nations unies - a condamné lundi l’attentat dans une déclaration publiée par le Secrétaire général Kofi Annan. Il a pressé la Syrie de prendre des mesures immédiates pour fermer les bureaux de Jihad Islamique et empêcher les groupes armés impliqués dans l’activité terroriste d’employer son territoire. "



Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.87
Hébergeur : OVH