Cervantès : d’un illustre marrane et quelques autres

Albert Bensoussan | JForum

dimanche 27 septembre 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.jforum.fr/cervantes-dun...

Sefarad, que de poésie et de nostalgie dans ce nom ! En hébreu, cela signifie l’Espagne, tout comme Ashkenaz signifie l’Allemagne. Ce sont les deux troncs du judaïsme diasporique, qui demeurent aujourd’hui des rameaux de l’arbre Israël. Les séfarades, au cours de leur histoire, ont parlé l’espagnol, le judéo-espagnol (qu’on l’appelle ladino, djudezmo ou haketiya), l’arabe, le turc… Mais les deux langues majeures de Sefarad ont été l’espagnol et l’arabe.
Quant à l’hébreu, il est toujours demeuré la langue du culte, celle du Tanakh (Torah-Nevihim-Ketouvim), certes, mais aussi pour beaucoup de Juifs d’Espagne aux temps anciens, la langue de la poésie, celle de Yehouda Halévy et de Salomon Ben Gabirol, entre autres, ce pourquoi un grand nombre de leurs poèmes ont été inclus dans le rituel de la synagogue.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil