L’ADN lève le voile sur une partie du secret des manuscrits de la mer Morte

Times of Israël en français | AFP

mercredi 3 juin 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://fr.timesofisrael.com/ladn-l...

Les documents les plus anciens remontent au 3e siècle avant l’ère commune et le plus récent a été rédigé en 70, au moment de la destruction du second Temple juif par les Romains
Certains des manuscrits de la mer Morte, collection de textes millénaires incluant le plus ancien texte biblique en hébreu, ne viennent pas du désert où ils ont été retrouvés, conclut une étude rendue publique mardi sur l’ADN de fragments de ces parchemins.
Les 900 manuscrits retrouvés entre 1947 et 1956 dans les grottes de Qumrân, au pied de la mer Morte, sont considérés comme l’une des plus importantes découvertes archéologiques de tous les temps car ils comprennent des textes religieux en hébreu, en araméen et en grec, ainsi que la plus ancienne version de l’Ancien Testament connue.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil