Pour la journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah il faudrait faire retentir les sirènes

par Katharina Höftmann - Entre les Lignes

mercredi 29 janvier 2020, par Desinfos

Voir en ligne : http://israelentreleslignes.com/202...

J’ai vécu presque 22 ans sans jamais célébrer la journée à la mémoire des victimes de la Shoah. Ce n’est pas parce que cette cérémonie n’a pas lieu en Allemagne, elle a lieu très exactement chaque 27 janvier, le jour de la libération d’Auschwitz il y a 75 ans, mais elle n’impacte pas la vie quotidienne des citoyens. Elle se déroule très loin d’eux, avec pour seuls invités des politiciens et des notables de haut rang. Les Allemands en ont un bref aperçu en regardant les informations et on peut dire, sans grand risque de se tromper, que l’Allemand moyen assis devant sa télévision regardera l’écran d’un œil distrait ou irrité et avalera une gorgée de bière en se disant : « Encore ? On va nous en parler encore longtemps ? » Dans mon pays d’origine, la marge est étroite entre « On va nous en parler encore longtemps ? » et « Plus jamais ça ».



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil