16 radicalisés potentiels écartés du Renseignement

24heures.ch

mardi 21 janvier 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.24heures.ch/monde/16-ra...

Le gouvernement communique sur le nombre de ses agents exclus des services sensibles pour être soupçonnés d’accointances avec la mouvance islamiste.
Seize personnes ont été « écartées » des services de renseignement depuis 2014 « pour leur potentielle radicalisation ou celle de leur entourage » mais aucun depuis la tuerie de la préfecture de police de Paris le 3 octobre 2019, a indiqué mardi Matignon.
Les services du Premier ministre se basent sur les conclusions de deux missions confiées à l’Inspection des services de renseignement (ISR), après le quadruple meurtre commis par un informaticien travaillant à la Direction du renseignement, Mickaël Harpon, soupçonné de radicalisation islamiste.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil