Chronique : La pomme de Roch Hachana. Jaquot Grunewald

Jaquot Grunewald | Tribune Juive

mercredi 25 septembre 2019, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.tribunejuive.info/religi...

Bien avant qu’elle n’enseigne à Newton les lois de la dégringolade, la pomme servait aux Juifs à élever leurs prières au Ciel. Pour se souhaiter une année de douceurs. Afin que l’acidité du fruit ne s’en mêle, ils en trempent les tranches dans du miel à la table du Nouvel An.
Notre pomme, on la doit à Rabbi Moshé Isserles (XVIe siècle) qui, à l’intention des Juifs d’Europe, mettait au rebus d’anciens rébus, principalement des légumes dont les noms par leurs consonances en hébreu ou en araméen, permettaient de formuler des vœux de bonne année – et qui sont toujours présents sur les tables séfarades. Adapté au français, on mangerait une datte, » pour que la date du premier de l’an soit heureuse « . Rien n’empêche d’ajouter de nouveaux rébus au menu.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil