Sondages en Israël : un attrape-nigaud

Par Jacques BENILLOUCHE © Temps et Contretemps

samedi 3 août 2019, par Desinfos

Voir en ligne : https://benillouche.blogspot.com/20...

Les nouvelles élections ne changeront rien, ce qui est normal car les électeurs ne peuvent pas se déjuger à trois mois d’intervalle. La situation reste bloquée avec une impossible majorité pour le gouvernement qui plafonne à 57 sièges. Les mouvements, s’il y en a, s’effectuent à l’intérieur des clans préétablis. Le Likoud perd au profit de la droite extrême et Bleu-Blanc se déplume au profit du « camp démocrate ». On n’entrevoit aucun mouvement d’envergure capable de faire bouger les lignes de manière significative. Les électeurs restent en effet fidèles à leurs partis et à leurs convictions. Un mouvement d’ampleur, semblable à celui d’Emmanuel Macron en France, ne pourrait jamais se passer en Israël. Alors, sauf imprévu dramatique dans les prochaines semaines, le changement ne sera pas ni pour cette fois et ni pour la prochaine d’ailleurs.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil