Meurtre antisémite de Sarah Halimi : « Quand blâmer l’intoxication aigüe nuit au droit responsable »

Amnon Suissa, PhD, MABATIM.INFO

vendredi 19 juillet 2019, par Desinfos

Voir en ligne : https://mabatim.info/2019/07/19/meu...

Les cas du meurtre de Sarah Halimi et le renversement judiciaire blâmant l’abus de la substance cannabis plutôt que le meurtrier en question, soulèvent des questions d’ordre légal certes, mais également d’ordre éthique, social, voire scientifique.
En bref, nous avons, d’une part un discours dit de la pathologie/maladie qui évacue l’intentionnalité et la responsabilisation en plaidant l’intoxication aigue, et d’autre part, il y a l’idée qu’un comportement, aussi complexe soit-il, pourrait être dicté par une substance objet mettant en veilleuse le sujet et l’acteur intentionnel



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil