75 ans après la déportation des enfants d’Izieu, “la dette de mémoire”

Par Franck Grassaud | France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

dimanche 7 avril 2019, par Desinfos

Voir en ligne : https://france3-regions.francetvinf...

Le 6 avril 1944, 7 adultes et 44 enfants juifs, de la colonie d’Izieu, étaient emmenés au Camp d’Auschwitz-Birkenau. 75 ans plus tard, c’est sous les fenêtres de la colonie, que le devoir de mémoire s’exerce, en présence des rescapés. Le hasard, la chance ont fait qu’ils étaient partis juste avant.
Il le dit souvent aux journalistes, Samuel Pintel estime avoir une « dette de mémoire », ce qui justifie de nouveau sa présence pour la commémoration des 75 ans de la rafle. Il était le numéro 45 sur la liste des enfants d’Izieu. Il aurait dû monter dans ces camions envoyés par Klaus Barbie, le chef de la Gestapo de Lyon. Mais le sort en a décidé autrement, il venait de partir.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil