Juifs d’Algérie : 2000 ans d’histoire

Edith Ochs | huffingtonpost

samedi 1er décembre 2018, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.huffingtonpost.fr/edith...

Il y a cinquante ans cette année, les juifs d’Algérie ont quitté leur terre. Contrairement aux pieds noirs, descendants de colons et d’immigrés italiens ou espagnols, ils étaient installés sur cette terre d’Algérie depuis 2000 ans. Pour ces communautés ancestrales de Constantine, de Henchir Fouara, de la région de Tebessa ou de Setif, ce départ vers la métropole, maquillé en « retour », fut un cruel déracinement et un déni, un exil.
En 1962, 800.000 « rapatriés » quittent l’Algérie précipitamment. Parmi eux, des « Européens », des harkis, et 150.000 juifs adoubés d’une pseudo-identité d’Européens, alors qu’ils étaient parmi les plus anciennes populations indigènes. Ni « rapatriés », ni « pieds noirs », ni colons, leurs racines étaient en Algérie, et plus largement en Afrique du Nord.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil