Elle a caché des juifs dans sa ferme à Montigny-le-Chartif : Gilberte Lallée, reconnue Juste parmi les nations

L’Echo Républicain

samedi 10 novembre 2018, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.lechorepublicain.fr/mon...

Un hommage officiel posthume a été rendu par la municipalité, à la salle polyvalente, dimanche 4 novembre 2018, à Gilberte Lallée (née Masnier) reconnue Juste parmi les nations, en 2017. Gilberte Lallée est décédée en 1987, c’est donc à titre posthume qu’à l’initiative de l’institut Yad Vashem, Danielle Joseph Monrose, sa fille, a reçu la médaille et le diplôme de Juste.
Durant la seconde guerre mondiale, Gilberte Lallée vivait seule avec ses enfants dans sa ferme du Mur, un hameau de Montigny-le-Chartif. Malgré les risques, Gilberte Lallée a accueilli, durant de longs mois, Jacques et Simon Kruczyk, Isaac, Christiane et Alain Woda, tous juifs, les cachant au besoin, préservant leurs vies de la barbarie nazie.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil