Pourquoi Liberman ne parle pas de “victoire” sur le Hamas

Par TOVAH LAZAROFF - jpost.com | Adaptation : Marc Brzustowski

mercredi 17 octobre 2018, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.jforum.fr/pourquoi-libe...

Même si Israël et le Hamas voulaient bien tous les deux s’en tenir au calme, ils ne pouvaient tout simplement pas se mettre d’accord sur les conditions d’une telle cessation des hostilités, ni faire durer une série de points d’entente minimaux.
Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a l’air fort quand il parle d’une « opération militaire » à Gaza et du « coup le plus dur » infligé au Hamas.
Ses paroles alimentent le fantasme selon lequel la violence du Hamas, telle que les roquettes et les engins incendiaires, disparaîtrait si seulement l’armée israélienne déclenchait sa pleine puissance militaire.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil