Le manifeste contre le nouvel antisémitisme, appelant à « frapper d’obsolescence » des versets du Coran prônant la violence, suscite la colère des instances musulmans et d’éditorialistes arabes

MeMRI Middle East Media Research Institute par Par Y. Graff*

mercredi 29 août 2018, par Desinfos

Voir en ligne : http://memri.fr/2018/08/28/le-manif...

Le 21 avril 2018, Le Parisien publiait un manifeste signé par plus de 250 personnalités françaises, dont l’ancien président Nicolas Sarkozy, l’ancien premier ministre Manuel Valls et le célèbre chanteur Charles Aznavour, condamnant le “nouvel antisémitisme” diffusé par les adeptes d’un islam radical en France. Le manifeste est paru près d’un mois après l’assassinat de Mireille Knoll, rescapée de la Shoah âgée de 85 ans qui a été mortellement poignardée dans son appartement parisien, et environ un an après qu’une autre femme juive, Sarah Halimi, âgée de 65 ans, eut été battue à mort dans son appartement de Paris. Ces deux assassinats ont été reconnus par les autorités françaises comme des crimes de haine à motivation antisémite.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil